>>>       Tous les jardins virtuels       Echange de graines et plantes       Forum Jardinage       Identification de plantes       Calendrier lunaire
  Le jardin de Pitchou   
Jardin virtuel de Chagane
Nom : Chagane
Lieu : 83 - Var
Membre depuis 2011

Notes : 0 / 0 / 0
Liste d'amis jardiniers :
Voir +   Ajouter à ma liste

Accueil

Visiter mon Jardin Virtuel

  - Mes plantes d'intérieur

Fleurissez mon Jardin
Mes amis jardiniers
Livre d'or & Coup de coeur

Le potager
Les plantes d'intèrieur
Le jardin d'ornement
Contact

 GRATUIT :
Magazine Jardin



Magazine
"Petit Jardin" sur
le jardin et les plantes






Lire le N°171
magazine jardinage
de Septembre


Le recevoir gratuitement






Visite de mon Jardin Virtuel :
Le coin Mes plantes d'intérieur



Ficus benjamina

Agrandir la photo


Nom français : figuier pleureur Nom latin : Ficus benjamina Type de plante : arbuste d'appartement pour petites ou grandes pièces. Dimensions : jusqu'à 3 m. Exposition : pleine lumière tamisée par un voile, ombre légère. Substrat : terre spécifique pour plantes vertes. Température de culture : de 14 à 23 °C. Conditions de culture Le ficus benjamina déteste les courants d'air froids. Éviter de le placer face aux fenêtres ou dans les passages. Multiplication: Bouturage de pousses terminales avec chaleur de fond (près d'un radiateur) et à l'étouffée (envelopper pot et boutures d'un sac plastique) en été ou bien bouturer dans l'eau. Cautériser au préalable la plaie en la passant sous l'eau chaude. Marcottage aérien. Arrosage: Arroser une fois par semaine en hiver, deux fois plus en été. Laisser la motte sécher un peu entre deux arrosages. En bac à réserve d'eau, cette dernière précision est d'autant plus importante. Engrais et fertilisation: Apporter de l'engrais soluble pour plantes vertes une fois tous les trois arrosages. Rempotage: Rempoter en fin d'hiver de préférence, tous les deux ans. Pour les gros sujets, difficiles à manier, préférer un surfaçage annuel : gratter la terre superficielle jusqu'aux premières racines et la remplacer par un terreau enrichi d'un fertilisant organique spécifique pour plantes vertes. Entretien et autres soins: En cas d'atmosphère poussiéreuse et au moins tous les trois mois, passer sur les feuilles un produit lustrant ou mieux une éponge trempée dans de la bière. Les plantes apprécieront en été des douches à l'eau de pluie (les placer dehors momentanément) ou à la pomme d'arrosoir, des brumisations de temps à autre en hiver pour contrer les atmosphères sèches. Maladies et ravageurs: Attention aux cochenilles farineuses (amas cotonneux) ou caparaçonnées : tamponner avec du coton imbibé d'une préparation à base d'huile de colza et de pyrèthre du commerce ou bien de savon noir et d'alcool à brûler diluée à 5 %. Les feuilles qui tombent sont l'indice d'une exposition à un courant d'air froid. Taille: Tailler, si besoin, en fin d'hiver, avant la repousse annuelle.
Chlorophytum comosum

Agrandir la photo


Nom français: plante araignée. Nom latin: Chlorophytum. Type de plante: plante d’intérieur. Dimensions :25 à 30 cm en intérieur. Exposition : Très lumineuse. Substrat : Terreau. Température de culture : s’adapte aux températures de nos intérieurs toute l’année et supporte aussi un peu de fraicheur l’hiver, entre 10 et 15°. La température idéale se situe autour de 18-20°. Conditions de culture : Le meilleur endroit pour installer votre chlorophytum est près d’une fenêtre qui laisse bien passer la lumière mais sans soleil direct. Son besoin d’humidité fait que cette plante se plaira beaucoup dans une salle de bain éclairée. Il redoute en effet l’excès de soleil s’il vient à assécher la plante. Au plus le chlorophytum reçoit de lumière et au plus son feuillage est beau. Évitez absolument la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur car cette plante d’origine tropicale a besoin d’humidité. Multiplication: Le chlorophytum se multiple très facilement par marcottage grâce à ses stolons qui forment de nouvelles plantules ou rosettes, garnies de feuilles et de racines. C’est une méthode qui marche bien, mais qui demande de la place. Il se multiplie aussi par division de touffe ou par bouturage. Arrosage: Un arrosage régulier mais modéré est nécessaire. Tout au long de l’année et surtout l’été, brumisez le feuillage afin de recréer l’humidité de son milieu naturel. Au printemps et en été : Maintenez le terreau humide et veillez à ce que l’écoulement de l’eau se fasse correctement. l’automne et en hiver : Réduisez l’arrosage de manière à attendre que le sol soit sec en surface entre 2 arrosages. Plus la température est fraiche et moins il faut arroser. Engrais et fertilisation: Au printemps et en été : Apportez de l’engrais liquide pour plantes vertes tous les 8 à 15 jours environ durant cette période de croissance. A l’automne et en hiver : Stoppez tout apport d’engrais. Rempotage: Tous les ans et de préférence au printemps, rempotez votre chlorophytum dans un pot d’un diamètre très légèrement supérieur. Les racines du chlorophytum redoutent les excès d’eau. Veilliez à ce que le pot soit bien percé au fond. Améliorez le drainage en mettant au fond du pot un lit de graviers ou de billes d’argiles afin de faciliter l’écoulement de l’eau. Un bon terreau est nécessaire. Le chlorophytum, lorsqu’il vit à l’intérieur, a besoin de terreau car lui seul lui apportera les éléments nutritifs dont il a besoin. Maladies et ravageurs: On retrouve principalement les maladies courantes des plantes d’intérieur, l’araignée rouge et la cochenille. Si les feuilles ont tendance à perdre de leur éclat il est recommandé de lui donner plus de lumière. Si le bout des feuilles s’assèche et jaunit c’est souvent un manque d’engrais et/ou d’humidité. Pulvérisez donc le feuillage avec de l’eau non calcaire et apportez de l’engrais régulièrement. Taille: Supprimez les feuilles mortes et fanées au fur et à mesure en ne coupant que la partie abimée et en laissant la partie saine.