>>>       Tous les jardins virtuels       Echange de graines et plantes       Forum Jardinage       Identification de plantes       Calendrier lunaire
  un jardin du peyli   
Jardin virtuel de Michel08
Nom : Michel08
Lieu : 08 - Ardennes
Membre depuis 2009

Notes : 268 / 9 / 4
Liste d'amis jardiniers :
Voir +   Ajouter à ma liste

Accueil

Visiter mon Jardin Virtuel

  - Le jardin dans son ensemble

  - Les fleurs

  - Les massifs

  - Les arbres

  - Les animaux et insectes

Fleurissez mon Jardin
Mes amis jardiniers
Livre d'or & Coup de coeur

alstroemères
alstroemères naines
mes grimpantes préférées
autres grimpantes
clématites
arbustes
rosiers
vivaces , bisannuelles
bulbes
Contact

 GRATUIT :
Magazine Jardin



Magazine
"Petit Jardin" sur
le jardin et les plantes






Lire le N°154
magazine jardinage
de Fevrier


Le recevoir gratuitement





mes grimpantes préférées :




Agrandir la photo
Wattakaka ( dregea sinensis)
ma plante parfumée préférée

C'est ma plante grimpante parfumée préférée, car c'est la seule qui puisse embaumer tout un coin de mon jardin de fin mai jusqu'aux premières gelées à moins cinq.Cette plante est peu répandues pour les raisons suivantes :
- le bouturage est très difficile, après 6 mois de bouturage soigné on obtient souvent que 4 feuilles et il faut au moins deux ans dans nos régions pour obtenir un petit plant qui commence réellement à pousser.
- le marcottage est aussi très long et il ne donne de bons résultats que si l'on enterre dans des grands pots de très belles branches de plusieurs mètres avant l'hiver avec une excellente protection.
- la lignification des racines est très longue, un an à 18mois. Avant les racines sont très cassantes (comme celle d'un if), il doit être envoyé en pot et non en racines nues, et la plantation doit être trés soigneuse sans casser la motte.
-Il doit être bien paillé pendant l'été et pendant l'hiver et la partie basse des tiges doit être protégée sur au moins la hauteur de la neige (l'alternance gel dégel abime les branches)
- Les petites branches non aoûtées sont détruites aux environs de moins 5, les branches aoûtées de 2 à 3mm peuvent encore être détruite à moins dix, celles de plus de 4 ou 5mm résistent sans pb à moins 15 et au moins à moins 20 à bonne exposition. Tant qu'il est petit, dans les zones ou il gèle fort, il faut soit le protéger complètement soit le garder dans un pot( conique pour le dépotage ultérieur)dans un local presque hors gel, mais non chauffé sans arrosage ou presque.
- Il ne donne pas souvent de graines naturellement dans ma région, car l'un de ses rares pollinisateur est le sphinx gazé qui arrive souvent tard chez moi et qui préfère butiner d'autres fleurs ( donc avec un arbre à papillon à proximité, le sphinx gazé viendra mais pas forcément sur le wattakaka...il faut donc un peu ruser..). La pollinisation manuelle est trés aléatoire :étamines et pistils non visibles et minuscules).
Pour la récolte des graines, il est nécessaire d'utiliser une échelle, de les scotcher pour ne pas qu'elles puissent s'ouvrir et de ramasser les cosses quelques mois plus tard parfois en plusieurs fois.
Les graines sont très cassantes et doivent être bien protégées lors des envois par lettres.
- le semis est donc la meilleure façon d'obtenir de beaux plants qui grandissent vite et fleurissent vite (deuxième année pour ceux qui sèment à chaud et ont serre chaude et serre froide, troisième année pour les autres).
On obtient par semis un tout peu de plantes au feuillage panaché de blanc et de crème, mais ce feuillage panaché ne résiste pas à une exposition directe, donc ces plantes doivent être réservées pour les régions de rusticité 9 et être plantées dans un endroit ombragé.)
Pour le semis, faire recherche sur le forum : semis de graines de wattakaka.
Bon courage. Bonne réussite.
Et merci de me faire part de vos expériences pour des climats différents, et en particulier s’il y a des insectes inamicaux à son égard ( ici c’est comme un kiwi, pas d’insectes pas de maladies).
Ps : ne pas me demander de boutures à faire ou de jeunes plantules ou d'envoyer racines nues, un plant de wattakaka de l'année c'est environ deux kg, un de deux ans c'est trois ou dix.

Semis de graines de wattakaka
Semis de graines de wattakaka (drégéa sinensis ou, hardy hoya) (pour zone 7 et 8).
Les graines sont contenues dans des cosses qui ne s’ouvrent à l’extérieur, qu’en fin d’hiver. Elles comportent un plumet comme les graines de pissenlit. Il faut qu’elles aient perdues beaucoup de leur humidité (allègement et diminution de taille : qui les rendent très cassantes) et de très forts vents pour qu’elles puissent sortir de la cosse et se disperser.
Un trempage dans de l’eau chaude (22 à 25 degrés :18 à 30 acceptable) durant 24 heures est nécessaire, pour qu’elles gonflent et retrouvent leur taille initiale (il faut recommencer le trempage de nouveau pendant 24 heures pour celles qui n’ont pas gonflé).Vous ferez très facilement la différence entre les graines qui vont bien pousser et les autres
Bien regarder le sens de la graine, car le plumet se détache souvent lors du trempage. Lorsqu’on sème avec le plumet, celui-ci doit dépasser (le côté plumet est plus effilé et cylindrique.), sinon semer à plat.
Il vaut mieux semer une graine par pot et utiliser des pots profonds (10 cm si l’on veut faire un rempotage intermédiaire ou 25 à 30 cm si on veut pouvoir les mettre en place en fin d’année sans rempotage intermédiaire. (j’utilise des pots à clématites et je met des séparations pour pouvoir en mettre 4 graines par pot, ou j’utilise des bouteilles plastique d’eau avec une seule graine car elles permettent ultérieurement de mettre en place sans abimer les racines en découpant le fond et les côtés et en les maintenant pendant la mise en place).
Il faut utiliser un terreau de semis bien perméable (terre + terreau +sable ou terre de bruyère+ une paire de mm de sable fin dessus), la température doit être compris entre 22 et 25 degrés (elles germent néanmoins à température plus haute ou un peu plus basse).Le terreau doit rester humide (mais pas saturé d’eau) La levée a généralement en 1 à deux semaines. Lorsque les deux premières feuilles apparaissent, le système racinaire fait souvent déjà de 5 à 10 cm, comme cette plante n’aime pas être racines nues le prélèvement pour transplantation doit être fait immédiatement si on a planté plusieurs graines par godet).
Le semis peut être effectué en fin d’hiver dès février, si l’on dispose d’un local dont la température est comprise entre 10 et 25 degrés avec un éclairage artificiel et des bacs de semis à température régulée. Si l’éclairage est insuffisant les plantes vont filer, s’étioler et périr. Si la température est insuffisante, la pousse est fortement ralentie.
Donc si vous n’avez pas de local adéquat, il vaut mieux les semer mi mars et les mettre en serre ou en véranda en avril.
Si vous ne disposer, ni de bacs de semis à température régulée, ni de serre, ni d’éclairage artificiel, vous pouvez les semer dans un grand pot sur un radiateur mi avril (mettre un isolant sous le pot pour diminuer la température, et entourer le haut du pot d’un plastic pour conserver l’humidité et éviter le desséchement de la surface, vaporiser en surface régulièrement). Dès la levée, prélevez, rempotez et mettez les plantes en pleine lumière, devant une fenêtre, dans une pièce chauffée, plein sud.
Sortez les plantes, dès que les gelées ne sont plus à craindre. Evitez l’exposition plein sud à l’extérieur tant que les plantes sont petites. Enterrez les pots, ou mettez les dans des contenants plus grands et paillez bien pour que la terre ne monte pas en température.
C’est une liane, qui petite pousse à l’ombre et ensuite monte à l’assaut des arbres pour les recouvrir et les asphyxier et donc grande elle aime le soleil, mais fleurit très bien à l’Est. Tous ceux qui l’oublient retrouvent les petites plantes grillées au soleil en mai et juin.

J’ai effectué des semis dans un grand tunnel entre début mai et fin juin, avec de bons et de mauvais résultats qui dépendent essentiellement des variations de températures, mais les plantes sont trop petites pour survivre à leur premier hiver en zone 7,et doivent passer l’hiver dans un local presque hors gel(même sans lumière).
Une véranda ou un tunnel, permet de prolonger la durée de végétation et d’avoir de plus grosses plantes qui résisteront mieux au gel et fleuriront plus vite ( donc dés la deuxième année, au lieu de la troisième), mais attention un départ trop rapide au printemps et vous risquez d’être obligé de le mettre en place à l’extérieur alors que de grosses gelées sont encore à craindre.
La plantation en gros pots est possible s’ils sont bien isolés, mais ils seront trop petits pour embaumer une grande partie de votre jardin.
Par semis, on obtient un faible taux de plantes qui ont une partie du feuillage panaché, mais les feuilles panachées brulent facilement au soleil, donc à réserver à mon avis pour des régions privilégiées ou on peut les planter à l’ombre.
L’étêtage des plants entre 20 et 40cm permet d’avoir plus de ramifications et de faire plus grossir le bas de la tige principale : donc plus résistant aux gelées et permet de couvrir dés le bas d’un support (non métallique en zone 7 et 8), si vous voulez une floraison très au dessus des autres plantes, il faut au contraire avoir une ou deux grandes tiges.
En zone 7 et 8, il faut absolument une terre très drainante, dans les premiers quarante cm et un gros paillage, pour éviter que le gel ne descende profondément dans la terre, et c’est un problème car le wattakaka est un gros buveur à l’été, donc il faut que ses racines descendent rapidement très profondément en terre (donc privilégiez à la plantation des plantes avec un très grand système racinaire).
Le terreau fond dans la terre donc vérifiez bien que les racines ne se retrouvent pas à nue sous le paillage, avant l’hiver.
Une protection sur la hauteur de la neige possible, des branches à partir du pied est nécessaire (l’alternance gel dégel arrive à détruire l’écorce des branches, un gros pied bien protégé repousse très vite).
Rusticité chez moi sur un mur au sud et avec des branches à l’est pour un pied de quelques années : moins 20 sans problème.
La floraison se produit par vagues successives, mais elle est retardée souvent d’au moins deux semaines sur les très grandes branches (jusqu’à 10 mètres), donc avoir à la fois des branches de quelques mètres et des branches de plus de 8 mètres, permettent d’avoir une floraison plus continue.
Je n’ai aucun insectes sur mon wattakaka, donc si vous en avez envoyez moi des photos.

Pour les zones 9, de la terre riche et assez argileuse devrait vous permettre de diminuer les arrosages.
Bons semis.






Agrandir la photo
plantes parfumées
jasmin officinal

rustique à moins dix voir moins douze, il doit être protégé en zone 7. Souvent il perd ses feuilles durant l'hiver.
parfum suave mais floraison courte (juin à début août) comme le trachelospermum.
Il se marcotte trés bien, donne trs peu de graines naturellement, mais on peut le polliniser manuellement.
Près du trachelo sur la photo.