Quel purin de plantes utiliser au jardin ?

Par Iris Makoto

Avec la mise en place de la loi Labbé, qui interdit l'emploi de produits phytosanitaires chimiques pour le particuliers dès janvier 2019, de nouvelles pratiques plus écologiques doivent être envisagées. Le traitement préventif et curatif à base de purins de plantes devient alors une solution de choix !


Quel purin de plantes<br />
utiliser au jardin ?

Le purin de plantes, allié du jardinier bio


Le purin de plantes peut être fabriqué chez-soi à base de plantes toutes simples et faciles à trouver. Il suffit ensuite de les faire fermenter dans de l'eau de pluie pour obtenir le fameux purin. Il existe de nombreuses plantes transformables en purin, toutes ayant des propriétés bien distinctes et permettant de prévenir et traiter de nombreuses pathologies et attaques de ravageurs au jardin.

Quel purin pour quelle application ?


On distingue deux types d'attaques sur les plantes aussi bien en intérieur, qu'en serre ou au jardin : les attaques parasitaires et les maladies. Voici un petit guide pour savoir utiliser le bon purin au bon moment !

Lutter contre les ravageurs


Le purin de tomates : lorsque vous taillez vos tomates en début d'été, récupérez les gourmands et les feuilles pour réaliser un purin très efficace en prévention contre les attaques de teignes du poireau ou de piérides du chou. Pulvérisez ce purin sur les plantes, dès que les premiers vols de papillons débutent. Renouvelez l'opération après une pluie ou tous les 5 jours.

Le purin d'ortie  est un fantastique répulsif contre de nombreux insectes dont les pucerons et les altises lorsqu'il est employé en pulvérisations. Il est aussi un activateur de compost très performant et gratuit, et constitue un bon engrais de croissance en arrosage au pied des plantes récemment installées.

Le purin de consoude peut être utilisé en alternance avec celui d'ortie car il a les mêmes propriétés mais contient du potassium et de nombreux minéraux tout en libérant moins d'azote. Les deux purins se complètent donc parfaitement. Le purin de consoude convient très bien aux plantes produisant des fleurs et des fruits. Le purin de fougère est un excellent répulsif contre les insectes dont les pucerons, les larves de taupin, mais aussi les cochenilles en tous genres. Il est utilisé en pulvérisations préventives tous les 8 jours ou en curatif à renouveler tous les deux jours jusqu'à disparition des derniers ravageurs.

Lutter contre les maladies


Généralement se sont les maladies cryptogamiques et les oomycètes qui font le plus de ravages au jardin. Les purins, bien choisis vont vous aider à lutter !

Le purin de prêle est utilisé en préventif et en curatif contre le mildiou, la moniliose, la rouille, la cloque, la tavelure.ou la fonte des semis. Dilué à 10%, il peut être pulvérisé chaque semaine sur les plantes sensibles aux maladies cryptogamiques comme les rosiers, la rose trémière, les asters, les cucurbitacées. Si la plante est déjà atteinte, arrosez son pied en complément et appliquez en pulvérisations sur toutes les parties aériennes, revers des feuilles compris. Agissez alors tous les 3 jours.

Le purin d'absinthe fonctionne aussi très bien en tant qu'antifongique, surtout sur la rouille qui atteint souvent les rosiers et les roses trémières. Pulvérisez-le chaque semaine en préventif ou tous les 3 jours en curatif. Notons que ce purin est aussi un redoutable insecticide contre les pucerons ou les chenilles.

Le purin de bardane est très efficace contre le mildiou notamment de la tomate ou de la pomme de terre. Il est utilisé en pulvérisations foliaires tous les 5 jours et peut être alterné avec le purin de prêle.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :