Faire son vinaigre

Par Julien Barras

En cuisine, difficile d'imaginer un assaisonnement sans un petit filet de vinaigre. Face aux vinaigres "industriels" vendus dans le commerce, le vinaigre "fait maison" se fait peu à peu une place sur les plans de travail des cuisiniers amateurs.


La recette pour réaliser son vinaigre



Un reste de bon vin et du temps, sont les deux ingrédients indispensables pour réaliser soi-même son vinaigre. Pour obtenir un vinaigre, il suffit en effet de laisser l'oxygène de l'air ambiant agir sur le vin. Au bout de quelques semaines, voire quelques mois si l'opération est effectuée en hiver, on obtient naturellement une mère de vinaigre, une sorte de fine pellicule translucide. Une fois la mère apparue, on ajoute un peu de vin à la préparation, très délicatement. Une nouvelle attente d'environ 3 semaines est alors requise avant de pouvoir prélever du vinaigre.


Un récipient incontournable : le vinaigrier



Pour réaliser un vinaigre dans les conditions optimales, rien de mieux qu'un bon vinaigrier. Traditionnellement en grès ou en céramique, cet objet est en effet spécialement conçu pour la fabrication et le stockage du vinaigre. Il permet notamment de laisser la mère de vinaigre en surface lorsqu'est prélevé le liquide. Pour augmenter vos chances de réussite, conservez le vinaigrier dans un endroit sec et aéré, à une température ambiante comprise entre 20 et 30°C.




Où trouver un vinaigrier ?



Le site Tompress.com propose des vinaigriers en verre, en grès ou en chêne, et avec des contenances variées.


Pour partager l'article :

Actualité jardin maison autres articles :