Le parc Galéa

Par Iris Makoto

Situé en Haute-Corse, non loin de Bastia, le Parc Galéa est un lieu surprenant de diversité. Jardin botanique, mais aussi musées numériques, expositions et ateliers ludiques n'attendent que vous pour vous faire passer un moment inoubliable.


Le parc Galéa

Botanique et culture


Le Parc Galéa s'étend sur un espace de près de 9 hectares truffé de végétaux méditerranéens ou exotiques judicieusement disposés entre les modules culturels des divers musées numériques et des pavillons d'exposition, qui font de ce jardin exceptionnel un lieu de découverte de la Corse, de son histoire et de ses traditions, mais aussi de son environnement marin.

Les enfants pourront y trouver des ateliers ludiques sur le travail de l'argile ou la création de flûtes à partir de branches coupées. Le vendredi soir, le parc revêt son habit de lumière pour une visite nocturne empreinte de magie.

Elégante mise en scène


Dès l'entrée, le ton est donné par des panneaux décrivant la complexité du monde végétal sous toutes ses facettes et mettant en parallèle, le monde de l'Art et le nombre d'or qui se retrouve aussi bien dans le domaine des plantes que dans les proportions du corps humain. Une salle attenante nous présente de nombreux objets du temps passé, témoins discrets des progrès réalisés dans les domaines techniques comme la lumière.A l'extérieur, les palmiers nous accueillent, majestueux. Sur la gauche, le regard est immanquablement attiré par un immense parterre de cactées exposant leurs formes graphiques aux puissants rayons solaires. Echinocactus, Ferocactus et Cereus rivalisent de beauté sous cette ardente luminosité. Les nombreuses variétés d'Opuntias, de Parodias et d'Echinocereus offrent à nos yeux le feu d'artifice de leurs floraisons lumineuses.



Une fois ces merveilles admirées, nous reprenons notre visite vers une zone plus arborée encadrant deux modules du musée numérique. Les chênes lièges partagent l'espace avec des sujets peu communs comme un splendide Eucalyptus à écorce de fer (Eucalyptus siredoxylon) nommé ainsi en hommage à son épaisse écorce aux reflets bleutés teinté de rouille, ou encore un Callistemon couverts de fleurs blanches.

Le chemin bordé de Gauras, nous accompagne vers une partie dédiée aux oliviers puis à un univers minéral sur une butte plantée d'Echinocereus, d'Agaves et d'un magnifique Beaucarnéa plus connu sous le nom de 'Pied d'éléphant'. Des pierres fichées à la verticale dans le gravier ainsi qu'une statue primitive taillée dans la roche participent encore au charme mystérieux du lieu.
Çà et là, des boules de buis ou des topiaires apportent de la douceur au paysage. D'étranges cabanes en bruyère forment des tipis surprenants sous les arbousiers. Non loin de là, un hôtel à insectes attend ses locataires qui participeront activement à l'équilibre du jardin.Le sentier descend alors en pente douce vers un autre module du musée dédié cette fois au fonds marins entourant l'Ile de Beauté. Après cette pause rafraîchissante, nous voilà remontant le chemin pavé de bois entouré d'élégantes graminées et de palmiers élancés (Trachycarpus fortunei), nous menant vers le four à poterie, reproduit selon les principes ancestraux. Ici, les enfants pourront s'initier aux plaisirs du malaxage de l'argile et ressortiront heureux de leurs créations. Juste en face, les petits mélomanes, préfèreront quant à eux, creuser une flûte dans des branches à cœur creux. Pendant ce temps, les adultes s'attarderont dans le vaste pavillon dédié à la navigation, où commerce maritime mais aussi constructions navales antiques et amphores sont à l'honneur.

La visite se poursuit ensuite vers un univers où les plates-bandes de vivaces entourent un plan d'eau bordé de carrés d'aromatiques. Les sens sont en éveil devant les odeurs et les couleurs des diverses variétés de sauges, de menthes ou de romarin, le tout entouré par des plates-bandes de gauras, de perovskias et de santolines créant un contraste de couleurs intéressant.
Un chemin, plus abrupt descend discrètement sur la droite où une mare naturelle a été créée attirant une faune nombreuse. Bordée de cosmos, d'immortelles et de bleuets, elle fait le bonheur des insectes pollinisateurs mais aussi des animaux aquatiques qui commencent à la coloniser.





Petite pause sur un banc avant d'attaquer la remontée, puis retour au pays des cactus et des plantes grasses, déjà visité auparavant, mais qui mérite largement de s'y attarder pour découvrir la diversité ce ces plantes un peu particulières.
Avant de quitter le parc, une visite du pavillon des expositions temporaires s'impose : de plaisantes surprises vous y attendent forcément !

Informations pratiques



Adresse :
Parc Galéa, Route de l'ex CNRO
20230 Taglio-Isolaccio

Tél : 06 10 90 65 42

Ouverture :
Du 12 avril au 15 juin : tous les jours de 14h à 18h.
Du 16 juin au 31 août : tous les jours de 10h à 19h.
Juillet/Août : nocturne jusqu'à 23 h le vendredi et ouverture jusqu'à 22h30 les lundis et mercredis.
Du 1er au 30 septembre : tous les jours de 14h à 18h.

Tarifs :
- Enfants moins de 6 ans : gratuit.
- De 6 à 18 ans : 4 €.
- Adultes : 8 €.
- Groupes : 6 €/personne.


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :