Les jardins d'Alcinoos

Par Iris Makoto

Ecrasé par le soleil provençal et baigné du chant des cigales, le jardin d'Alcinoos situé sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence, est un lieu magique dédié à la mythologie et au rêve.


L'empreinte d'Ulysse



Situé au cœur de Parc Régional des Alpilles, le jardin d'Alcinoos s'articule autour d'un chemin en terre battue faisant référence à la Via Domitia.


Philippe Michelot, propriétaire des lieux et créateur du jardin, féru d'histoire et de mythologie décide un jour de créer un parcours initiatique faisant référence aux trois jardins homériques qu'Ulysse rencontra lors de son épopée. Emaillé des créations sculpturales de Philippe, ce jardin fait appel à tous les sens, plongeant le visiteur dans un état méditatif, une véritable quête de soi.

Un parcours initiatique sous la lumière provençale



Le jardin d'Alcinoos s'articule autour d'un chemin de terre battue, mettant en scène des plantes adaptées aux spécificités du climat méditerranéen comme les oliviers, les douces lavandes aux teintes pastel, ou les santolines. Les massifs de plantes constituent les vivants témoins de cette adaptation au milieu ; cistes, sauges arbustives, escallonias, romarins, plumbagos rampants ou encore graphiques agapanthes, se partagent la vedette en un festival de couleurs et d'odeurs. Le récent arboretum, crée en 2010 près de la piscine, présente lui aussi des sujets adaptés aux conditions de sécheresse et d'ensoleillement de la région. Un étrange callistemon violet, un féijoa aux fleurs aériennes, des arbousiers, mais aussi des grenadiers à l'écorce exfoliée et aux fleurs orange vif, composent ce décor enchanteur.

Un immense espace planté d'oliviers et bordé de lavandes ouvre la porte du jardin d'eau, véritable oasis de fraîcheur dans ce monde minéral écrasé de soleil. Le visiteur peut alors admirer les feuillages spectaculaires de la grande gunnère ou de la rhubarbe d'ornement mais aussi de plantes de berges plus discrètes comme l'iris japonais ou la prèle.
Flottant au gré de la brise, les nénuphars ou les jacinthes d'eau colorent le plan d'eau de leurs teintes, tantôt pastels, tantôt plus vives. La faune profite de la douceur des lieux : délicates libellules posées sur les tiges bleutées de pontederias, grenouilles et petits crapauds coassant gaiement sur les feuilles de lotus... Le spectacle est fascinant pour les enfants mais aussi pour les plus grands.

Quittons cet univers aquatique pour nous plonger dans un espace sauvage fait de 1 000 fleurs. Les couleurs y explosent en un tableau harmonieux, mêlant avec talent des plantes aussi diverses que les roses trémières, les delphiniums, les œillets de poètes, les monardes ou les gaillardes. Presque sans nous en apercevoir, tant la notion d'espace et de temps devient abstraite en ces lieux, nous voici dans le jardin de curé composé de 8 carrés de plantes vivaces fleuries, mais aussi d'un jardin des fruits rouges, d'un potager et d'un jardin des simples, contenant toutes les plantes médicinales nécessaires à la pharmacopée traditionnelle.

Changement d'ambiance et d'atmosphère, nous voici dans l'univers des roses, fleurs très présentes au jardin d'Alcinoos, qui propose à ses visiteurs pas moins de trois roseraies à thèmes. La première créée en 2008 se veut un hommage à la palette de couleurs très étendue que l'on retrouve dans ce monde fascinant et olfactif de la plante reine des jardins. Rouge velouté, violet, orange ou fuchsia, à fleurs simples ou très doubles, c'est ici un festival de couleurs et de fragrances enivrantes.

La deuxième roseraie créée en 2010 est un hymne à la couleur blanche puisqu'elle est exclusivement composée de rosiers blancs 'Iceberg'. Bordant le canal d'irrigation, elle dessine un contraste étonnant avec les tiges érigées des cannes de Provence qui s'en échappent.
La troisième roseraie est la plus récente puisqu'elle date de 2011, mais aussi la plus aboutie. Poétiquement nommée ' Roue du Dharma', elle est composée de 1 500 rosiers répartis sur plusieurs massifs établis par couleur. Un chemin la traverse menant à 6 gloriettes de fer forgé portant des noms romantiques. 'Gloriette des baisers', 'gloriette aux désirs', 'gloriette aux promesses' ou 'gloriette au peut-être' invitent le promeneur à s'asseoir pour contempler le jardin et à se laisser aller à une douce méditation avant de quitter cet univers fait d'éclectisme botanique, de rêverie et d'art au travers des sculptures de Philippe.


Un voyage initiatique mêlant la force minérale d'un paysage écrasé par le soleil et la douceur d'un décor façonné de main de maître par son propriétaire.

Informations pratiques



Adresse :
Mas des figues
Vieux chemin d'Arles
13210 Saint-Rémy-de-Provence

Tel : 06.08.42.77.76
Mail : masdesfigues@wanadoo.fr
Localisation : JARDIN D'ALCINOOS
Horaires d'ouverture : de mai à septembre, de 9h00 à 12h00
Tarif : 10 € (comprenant une boisson)


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :