Musée du quai Branly, un jardin symbolique

Par Iris Makoto

Situé au cœur du tumulte de la cité parisienne, en bordure de Seine, le jardin attenant au musée du quai Branly constitue une balade dépaysante et accessible au public pendant les heures d'ouverture du musée.Un jardin de surprises, parfait pour s'offrir une pause verdoyante en famille, au cœur de la capitale, aux teintes brumeuses et à l'atmosphère trépidante.


Musée du quai Branly,<br />
un jardin symbolique

Un jardin contextuel



Créé en 2006, le musée du quai Branly, dédié aux Arts et Civilisations d'Asie, d'Afrique, des Amériques et d'Océanie, est construit sur pilotis surplombant un jardin de 18 000 m². Les visiteurs du musée pourront d'ailleurs apprécier la perspective plongeante sur la canopée des chênes et des érables qui s'ouvre au nord sur la Seine, et qui surplombe au sud les cerisiers et les magnolias.
Gilles Clément, son célèbre concepteur a voulu créer un jardin "en mouvement" selon le concept qui lui est propre, c'est-à-dire un jardin intégrant et laissant sa place à la nature plutôt que de rechercher sa maîtrise complète à grand renfort de pesticides.
Il a voulu concilier ici deux visions très éloignées de la nature, celle, faisant écho aux civilisations présentées dans le musée, qui respectaient la nature dans la tradition animiste et superstitieuse et une vision plus moderne faisant place à l'écologie.
Tout est fait pour que la nature reprenne ses droits en ce jardin : nulle essence difficile à acclimater, juste des plantes adaptées au climat de la région mais donnant toutefois cet aspect de 'savane arborée' recherchée par son concepteur.

Une visite dépaysante au cœur de la ville



Le jardin se déploie sous les pilotis du musée, lui servant de doux écrin verdoyant. Les graminées y ont la part belle, ondoyant de leur feuillage aérien, tantôt bleuté, chamois, roux, vert franc ou argenté. Celles-ci offrent un paysage de savane, jouant sur les volumes et les hauteurs. De grands miscanthus partagent la vedette avec les carex ou les stipas, le tout formant une prairie peu commune traversée par d'étroits sentiers conduisant à autant de surprises. Théâtre de verdure, bassins paisibles, tikis marquisiens, ou tête Moaï de l'île de Pâques vous attendront à la croisée des chemins.

Cette 'savane' dense et vibrante de vie est, çà et là, émaillée de fougères et d'arbustes. Aux abords des plans d'eau adossés à des haies de végétaux épineux, les très graphiques prêles ou les thypas élancés ajoutent encore du charme au lieu.Cette structure végétale pousse sous la protection bienveillante de 169 arbres dont d'immenses sujets de chênes et d'érables avoisinant les 20 mètres de hauteur. Plusieurs espèces sont représentées dans la partie nord du jardin, comme Acer saccharinum, majestueux érable dont l'écorce et le revers des feuilles sont argentés ou Acer saccharum, l'érable à sucre servant à la confection du fameux sirop d'érable québecois. Le chêne rouvre (Quercus petraea) pouvant vivre plus de 800 ans et atteindre 40 mètres de hauteur fait aussi partie du paysage, tout comme son cousin le chêne chevelu (Quercus cerris) dont l'écorce argentée, creusée de sillons rose orangé, est très ornementale.
Plus au sud, place aux cerisiers d'ornement et à leurs floraisons et écorces remarquables mais aussi aux toujours spectaculaires magnolias.
A l'assaut des grands arbres, des grimpantes occupent l'espace vertical, offrant une couverture de fleurs colorées des plus appréciée le long de leur tronc et parfois même à leur sommet ; diverses variétés de clématites, de rosiers lianes ou de vignes géantes de Chine assurent ainsi un décor de rêve.
Les chemins pavés de pierres de torrent, parcourent le jardin délicatement vallonné et ponctué de merveilles végétales ou culturelles d'artistes contemporains.
Jardin intimiste de mousses, terrasse des roses-lianes, parcours interactif du jardin de la tortue ou clairière du Candi, vous attendent pour vous étonner et vous apporter leurs enseignements sur la nature et ses légendes.

N'oubliez pas avant de quitter les lieux, de jeter un œil attentif au mur végétal de Patrick Blanc, qui couvre une surface de 800 m² sur la façade du musée. Prouesse de technologie végétale, ce mur constitue un abri idéal pour une biodiversité foisonnante.


Informations pratiques



37, quai Branly
75007 Paris

Tél. : 01 56 61 70 00
Site web : www.quaibranly.fr


Horaires et tarifs jardin
Ouvert de 9h15 à 19h30
le mardi, le mercredi et le dimanche.

Ouvert de 9h15 à 21h15
le jeudi, le vendredi et le samedi.

Accès libre.


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :