Le jardin jungle Karlostachys

Par Iris Makoto

Lové en lisière de forêt, entre la Haute-Normandie et la Picardie, situé non loin de l'océan, le jardin jungle Karlostachys est un petit paradis botanique. Les végétaux s'y développent librement et la faune y est préservée par une approche très respectueuse de l'environnement.


Crée par Charles Boulanger, fort de son expérience à la bambouseraie d'Anduze, ce jardin luxuriant au nom mystérieux, fait de la contraction du prénom de son créateur et d'une espèce de bambou, regroupe près de 4 000 plantes originaires des diverses zones du globe. La nature y atteint son apogée, jamais perturbée par l'emploi de produits phytosanitaires, ni d'engrais chimiques, pour favoriser l'implantation d'une faune abondante et diversifiée. De nombreux points d'eau ont été conservés afin d'offrir un abri aux grenouilles, tritons, salamandres et aux nombreux insectes et oiseaux qui vivent en ces lieux. Dans le même esprit, les arbres morts sont laissés sur place, ainsi que les ronciers et les plantes indigènes, le tout créant un écosystème équilibré et une ambiance particulièrement sauvage.

L'arboretum, mis en place dans le milieu des années 90, abrite une impressionnante collection d'arbres rares, dont de gigantesques sujets de Séquoias, des érables de diverses variétés toujours splendides, parés de leurs couleurs flamboyantes dès l'automne, mais aussi d'arbustes surprenants comme l'Aralia elata dont le tronc est couvert d'épines, ou encore une variété de Callistemon à fleurs oranges et un Crinodendron hookerianum couvert de petites lanternes rose carmin.
Plus de 300 espèces et cultivars de Bambous complètent ce décor somptueux. Certains géants atteignent largement plus de dix mètres de hauteur. Les amateurs tout comme les non-initiés pourront découvrir des sujets à chaumes noirs, rouges, striés ou même tachetés ; un univers empreint de mystère et de sérénité. Les plus hauts bambous s'élancent vers le ciel offrant leurs tiges souples à chaque mouvement de brise ; d'autres, plus petits, forment de splendides buissons aux feuillages délicats, parfois panachés, parfois étrangement découpés. Les variétés couvre-sol, colonisent de larges parties de ce jardin s'étendant tout de même sur une surface totale de 5 hectares. Les botanistes aguerris noteront la présence de sujets très rares comme Yushania pauciramificans, Acidosasa gigantea possédant un chaume de près de 10 cm de diamètre entrecoupé d'entre-nœuds très nombreux, Oligostachyum sulcatum au feuillage long et étroit, très élégant, et Fargesia KR 6791, une variété formant de vastes touffes pouvant tout de même atteindre 13 mètres de hauteur.Non loin de là, se trouve le jardin clos, spécialement dédié à une collection de lianes et de plantes rares provenant des quatre coins du monde. Pour les plus communes, citons la glycine, les actinidias dont A.pilosula aux fleurs roses, les hortensias grimpants, les clématites et les bignones.
Les connaisseurs admireront le caudex renflé et craquelé du Dioscorea, la floraison délicate suivie du fruit ovoïde du Stauntonia, ou la fleur aussi belle qu'étrange de l'Aristolochia.
Çà et là, des Scheffleras rustiques, originaires d'Asie, déploient leurs feuillages découpés et parfois joliment éclairés de panachures. Au sol, un nombre incroyable de fougères aux textures tantôt soyeuses, tantôt granuleuses, étendent leurs frondes argentées, rouges, vert vif ou même bleutées créant un tapis luxuriant au pied de plantes immenses comme la Gunnera dont une seule feuille peut atteindre un développement de deux mètres, du magnolia macrophylla qui n'a rien à lui envier côté feuillage exubérant, de bananiers rustiques, mais aussi de palmiers somptueux. Dès l'automne, les Hedychiums se pareront de leur fleurs spectaculaires, alors que les nombreuses variétés de ronces botaniques serviront d'abri de choix aux petits muscardins facétieux.Parfums capiteux et doux effluves nous conduisent alors jusqu'à la Lande des Eucalyptus, plantée de sujets résistants parfaitement au froid. Là encore, l'éclectisme est au rendez-vous : feuilles bien rondes et bleutées de l'Eucalyptus de Tasmanie, arquées, longues et étroites d'Eucalyptus nicholii, variétés à fleurs rouges ou blanches, les amateurs ne sauront plus où donner de la tête !
Suivant le dédale de chemins qui se fraye un passage au travers de cette végétation riche et dense, la visite s'achève alors sur une note de plénitude, de nature intacte retrouvée, de retour aux sources.

Informations pratiques


Jardin Jungle Karlostachys
Charles Boulanger
76260 EU
Beaumont Bois l'abbée (ou route de Beaumont)
tel. : 06-23-75-19-73

Accès
Route de Beaumont entre la ferme de Beaumont et le Site archéologique du Bois l'Abbé (Plan).

Horaires d'ouvertures
Toute l'année sur RDV.
Visites guidées sur rendez-vous uniquement, durée : 2H00 environ.

Tarifs
10 € par personne à partir de 10 personnes.
9 personnes et moins : 90 €


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :