Le jardin botanique du Val Rahmeh

Par Iris Makoto

Le jardin botanique du Val Rahmeh, lové à flanc de colline, fait face au port de Menton qu'il domine de sa splendeur végétale.


Jardin dans la ville mais néanmoins préservé de ses tumultes, il est devenu un lieu de recherches, d'enseignement et de conservation. Il abrite des espèces particulièrement rares, voire menacées ; véritable musée vivant, il adhère depuis 2001 à la mission de conservation du Muséum d'Histoire Naturelle.


Le jardin botanique du Val Rahmeh, lové à flanc de colline, fait face au port de Menton qu'il domine de sa splendeur végétale.
Jardin dans la ville mais néanmoins préservé de ses tumultes, il est devenu un lieu de recherches, d'enseignement et de conservation. Il abrite des espèces particulièrement rares, voire menacées ; véritable musée vivant, il adhère depuis 2001 à la mission de conservation du Muséum d'Histoire Naturelle.

Depuis le début du XIXe siècle, de nombreux propriétaires se sont succédés apportant chacun leur touche personnelle à ce lieu magique. Acquisition de plantes, création de bassin, rachat des propriétés attenantes pour agrandir encore le domaine : au fil des années, le jardin gagne en faste et en superficie.
Ce n'est qu'en 1957, que le domaine sera vendu à l’État et géré par le Ministère de l’Éducation Nationale. Grâce à ses spécificités botaniques, le Val Rahmeh a intégré depuis 2001, le Département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum d'Histoire Naturelle.

L'étroite rue en pente qui mène au jardin, est une douce introduction à la profusion végétale étourdissante qui va suivre. Les Irésines au feuillage pourpre reflètent les rayons du soleil, et les délicats Abutilons aux clochettes colorées réagissent au moindre souffle d'air comme autant de signes de bienvenue destinés aux visiteurs. L'allée débouche sur une majestueuse villa qui accueille de nombreuses expositions, mais c'est à l'extérieur que se trouve réellement le spectacle.

Le chemin fléché contourne la demeure, un plant de tomate en arbre portant ses fruits luisants ovoïdes, nous met en appétit. La vaste terrasse, très structurée, offre un spectacle reposant. Deux grosses jarres de Cordoue posées sur les pelouses verdoyantes participent à l'ambiance.
Ici, c'est le domaine des Solénacées, vaste familles comprenant les fameux Brugmansias aux spectaculaires fleurs en cloches de 40 cm ou plus simplement les pétunias et tabacs d'ornements.

Partout, les trésors botaniques s'offrent au regard de celui qui saura les découvrir, en témoignent les fuschia microphylla aux minuscules fleurs roses ou encore les lianes d'Amérique à la floraison vivement colorée.
Le chemin se fait plus étroit et nous conduit vers l'arrière de la bâtisse où trône un lilas des Indes centenaire colonisé par de nombreuses plantes épiphytes comme le célèbre Platycérium, plus connu sous le nom de corne d'élan, mais aussi diverses espèces de Tillandsias et de Broméliacées.

Le sentier grimpe alors derrière une haie de conifères taillés en formes courbes ; en son sein des affiches proposent une halte aux enfants, ravis de jouer aux devinettes proposées par les animaux camouflés qui y sont photographiés. Insectes, poissons, batraciens, tous ont développé un système de camouflage leur permettant de se fondre dans leur environnement pour échapper aux prédateurs.La végétation tropicale y est dense, les feuilles très découpées des Monsteras grimpent à l'assaut des troncs. Les lianes sont omniprésentes, l'humidité règne en maître.
Un petit pont de bois, une fontaine, d'immenses bananiers, une forêt de bambous sans fin … Il n'en faut pas plus pour se sentir projetés au fin fond de l'Indonésie.

La multitude de chemins ombragés invite à se perdre au gré des découvertes botaniques : Dahlias géants, Coudrier aux branches torsadées, agrumes et fruitiers tropicaux étonnants comme le Pacanier qui produit les fameuses noix de Pécan ou le Litchi, épices et plantes condimentaires du monde : les curiosités sont innombrables !

Un escalier en fer entouré de bambous et de chèvrefeuilles grimpe alors vers la partie Nord Ouest du jardin, où trône la fontaine de Waterfield ; les jardiniers du domaine y font pousser des nénuphars géants, des papyrus et des jacinthes d'eau. Le vaste plan d'eau est bordé de broméliacées et de palmiers. Tout autour, la végétation regorge de richesses : un senecio déploie ses ombelles de fleurs jaunes,


un beau sujet de Baucarnea orne la pelouse de son tronc ventru, partout les bambous aux chaumes panachés bruissent dans le vent. Le lieu est idéal pour faire une halte rafraîchissante aux heures les plus chaudes de l'été,
tout en profitant de la vue sur le bleu profond de la Méditerranée.

Rassérénés par ce repos, nous continuons la visite du domaine, avec toujours cette volonté de s'y perdre, de profiter de la multitudes de sentiers. La pente douce gravit le long du mur de soutènement de la terrasse, les immenses fleurs jaunes striées de mauve d'un Solandra nous invitent au rêve, un Chorisia insignis au tronc couvert d'épines nous gratifie de sa rare floraison.
Impossible de quitter ce jardin sans se pencher sur l'arbuste qui attire toutes les attentions des chercheurs : le Sophora toromino. Endémique de l'Ile de Pâques, cette plante a malheureusement disparu sur ses terres d'origines. Elle fut sauvée de l'extinction par une équipe suédoise qui préleva en 1956 des graines de l'arbuste dans le cratère du volcan Rano Kao. Les Sophoras du Val Rahmeh sont de véritables miraculés descendant de ces graines : ils ont été introduits en 1993 au jardin et s'y sont particulièrement bien adaptés.Le jardin botanique du Val Rahmeh regorge de merveilles botaniques concentrées dans un écrin de beauté. Sa visite est un enchantement des sens et la diversité des espèces constitue un véritable musée à ciel ouvert. Passionnés de botanique, promeneurs d'un jour ou simples amateurs de plantes, n'hésitez pas à franchir son portail, vous serez transportés dans un monde où règne beauté et sérénité.



Infos pratiques



Jardin botanique exotique du Val Rahmeh
Avenue St Jacques
06500 Menton - France
Téléphone : 04 93 35 86 72
Télécopie : 04 93 28 89 75
courriel : valrahmeh@mnhn.fr

Tarifs et horaires
Tous les jours, sauf le mardi :
10h/12h30 et 14h/17h (1/10 au 31/03).
10h/12h30 et 15h30/18h30 (1/04 au 30/09).
Visite libre.
Adultes : 6 €.
Tarif réduit : 4 € (groupes & étudiants).
Gratuit pour les enfants de moins de 7 ans.
Visite guidée le lundi après-midi par le service du patrimoine de la ville de Menton
(04-92-10-33-66).
Groupes : visite libre ou guidée par les jardiniers sur réservation.


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :