Les jardins de Ly

Par Iris Makoto

Nés de l'inspiration et du travail acharné de ses propriétaires, les jardins de Ly, entre Picardie et Haute-Normandie, proposent une succession d'espaces à thèmes sur une surface de 12 000 m² dans la vallée verdoyante de la Bresle à seulement 30 km de la mer.


Jardin japonais, collections de bonsaïs mais aussi de carnivores, jardin de légumes anciens, de topiaires, le tout, savamment émaillé d'allées verdoyantes bordées de conifères, de graminées, d'arbustes et d'autres surprises sauront éveiller la curiosité des visiteurs.

Depuis leur retraite en 1997, Louisette et Yves Pitau n'ont eu de cesse de magnifier ce fantastique jardin. Ces passionnés qui tirent une belle énergie de leur amour de la nature, s'occupent seuls et avec bonheur de la création et de l'entretien de leur œuvre, motivés par un constant esprit de partage au service de la mise en scène du végétal sous toutes ses formes.

Dès l'entrée, le visiteur sera plongé dans une atmosphère asiatique à la fois dépaysante et reposante : bienvenue dans le jardin japonais ! Tous les ingrédients sont au rendez-vous : rivière sèche de galets blancs, petit pont, lanterne érigée en granit, torii abritant la statue d'un accueillant Bouddha, le tout bordé par d'étonnants buissons taillés en formes douces et originales comme autant de vagues soutenant ce décor et annonçant le jardin des topiaires actuellement en travaux suite aux fortes gelées qui sévirent en 2008.


Une collection de bonsaïs disposée sur des tables japonisantes à hauteur d'yeux, émerveillera les amateurs du genre.


Composé de nombreuses espèces de feuillus et de conifères d'origines variées,
c'est là tout un arboretum mondial en miniature qui est exposé ! Les érables et leurs couleurs flamboyantes côtoient les frileux figuiers, bougainvilliers, carissa ou metrosidéros. Les feuillus et conifères orientaux y occupent forcément une place de choix. Ainsi, vous pourrez admirer de magnifiques sujets de camélia, prunus, sophora, tsuga ou encore le fameux ginkgo, arbre millénaire planté traditionnellement aux abords des temples.
En quittant ces lieux de quiétude, le visiteur curieux cheminera vers un incroyable jardin de légumes anciens et insolites cultivés sur une partie du potager. C'est ici qu'Yves et Louisette testent, cultivent et exposent des légumes vivaces, qui se perpétuent année après année. Des plantes émouvantes et parfois tombées dans l'oubli mais qui ont pourtant nourri des générations passées. Histoires de civilisations disparues, de peuples, de terres proches ou lointaines à découvrir au fil du cheminement parmi ces végétaux aux noms évocateurs : la poire de terre, la plante à huître, la courge explosive ou encore le radis aérien. Tout un monde oublié que ces passionnés réhabilitent pour notre plus grand plaisir.


Les amateurs de suaves effluves ne seront pas en reste dans cette partie du jardin où une collection bien fournie de plantes aromatiques et condimentaires embaument les lieux : mélisse, menthes en tout genre, réglisse, sauge, thym, gingembre, ail ou fenouil ; les notes odorantes attirent une armée d'insectes pollinisateurs dont le ballet incessant ne fait qu'ajouter un charme fou à ce lieu enchanteur.

La découverte se poursuit alors au travers de massifs opulents de plantes vivaces fleuries, d'arbustes et de conifères ; éventail botanique exaltant parsemé de curiosités comme la fructification violacée étonnante de l'akébia quinata ou la gigantesque floraison du dracunculus vulgaris.

Au détour d'un chemin engazonné, apparaît "Le trou de la serrure", véritable broderie de buis dessinant le contour d'une serrure en hommage aux fameux jardins à la française tirés au cordeau.



Changement d'ambiance : nous voici dans la bambouseraie où il fait bon se perdre nonchalamment dans le labyrinthe formé par ses chaumes bruissant au gré de la brise estivale. Le spectacle est loin d'être terminé : une allée de grandes graminées aux inflorescences plumeuses chemine vers le jardin d'eau composé de plusieurs bassins attirant une faune abondante. Les enfants pourront y contempler grenouilles et poissons pendant que les parents non loin de là, profiteront des arbres à écorces décoratives luisantes au soleil. Plus loin, une autre surprise attend petits et grands : la basse-cour, où vous aurez certainement la chance d'apercevoir des paons effectuer leurs fameuses "roues". Bernaches, oies de Guinée, cygnes noirs et autres volailles y évoluent gracieusement.La visite touche à sa fin dans l'espace dédié aux étranges plantes carnivores, monde curieux où ces végétaux, pour palier à la pauvreté des sols de leur région d'origine ont su s'adapter et créer des pièges afin de se procurer une nourriture différente : moustiques, mouches, guêpes viennent alors se noyer dans les urnes des sarracenias ou des népenthès et se faire broyer par les mâchoires des dionées. Certaines de ces plantes sont minuscules comme les utriculaires terrestres qui s'étalent à la surface du sol pour former un gazon parsemé de pièges à succion dont les fourmis ne ressortiront pas vivantes. D'autres, comme les népenthès peuvent atteindre de belles dimensions et présenter des urnes impressionnantes ou une floraison attrayante comme c'est le cas chez les sarracénias.
La visite s'achève dans un sentiment de plénitude ; rien ne manque dans ce "jardin patchwork" où le fil conducteur qui lie les espaces réside sans conteste dans la recherche de l'esthétique et l'amour de la nature que Louisette et Yves vouent à leur trésor.


Infos pratiques



Site internet : http://www.lesjardinsdely.com/index.html
Période de visite : du 1er juin au 15 septembre

Ouverture à partir de 14h, sauf groupes.
Toutes les visites sont guidées, minimum 2 personnes.
Durée de 1h30 à 2h

Tarif : 4 € - Groupes (+10) : 3,50 €
Enfants accompagnés : (-10 ans) : gratuit.

Contact : Louisette et Yves Pitau
Téléphone : 03.22.25.92.04 vers 13h ou après 20h.

Blog : lesjardinsdely.over-blog.com
Mail : lesjardinsdely@orange.fr

Adresse : 346 route du Tréport
80140 SENARPONT

Accès : par A29 sorties 12 ou 13 puis D1029.
Par D1029 ex N29 - Au Coq Gaulois : direction Le Tréport puis 15 km sur la D1015.
Par A28 - Sortie N° 5 - puis direction Beauvais sur D1015 - 7 km.


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :