La Bambouseraie de Prafrance

Par Iris Makoto

Dès les premiers pas dans ce parc inscrit au titre des monuments Historiques depuis 2008,
un sentiment de bien-être et de paix se manifeste.
Le chant du vent accueille le visiteur et se mêle au doux murmure de l’eau courant au gré des canaux d’irrigation, qui l’accompagneront tout au long de son cheminent.


La découverte commence le long d’une majestueuse allée de bambous géants formant un parfait écrin à d’immenses séquoias culminant une quarantaine de mètres plus haut. A la croisée des chemins, au creux d’une clairière abritée, se dévoile un village Laotien sur pilotis entièrement réalisé à base de bambous. Une végétation exubérante de bananiers et de palmiers l’entoure abritant sous leurs frondaisons des cochons asiatiques forts sympathiques. Plus loin, une rizière prolonge encore le sentiment d’exotisme et de sérénité émanant de ce lieu.

De retour sur l’allée centrale, une ferme cévenole massive offre une vue en perspective sur l’allée de Trachycarpus fortuneï. Ces palmiers de Chine ont été plantés par le botaniste fondateur du parc, Eugène Mazel, voilà plus de 150 ans. Au beau milieu de cette allée trône l’un des plus grands spécimens de Magnolia grandiflora d’Europe, qu’il illumine de la beauté de ses larges fleurs délicieusement parfumées au mois de juin.
De retour sur nos pas, le regard est attiré par de gros spécimens de bambous bleutés aux reflets chatoyants. Certains sujets présentent les plus grandes et les plus grosses tiges d’Europe, ce bambou pousse pratiquement à vue d’œil et le diamètre de ces chaumes peut atteindre 25 cm.
Profitant de ce doux instant de flânerie dans cette atmosphère reposante, nous cheminons au travers d’une majestueuse forêt de bambous vers le fameux "vallon du dragon", harmonie du végétal et du minéral, inspiré de l’art traditionnel des jardins Feng Shui japonais. C’est la partie la plus récente du parc, conçue en 2000 par l’artiste et paysagiste Erik Borja pour marquer de sa trace l’année chinoise du dragon. L’eau règne ici en maître, traçant de son court miroitant des courbes harmonieuses et délassantes.
Tout au fond du vallon, le pavillon du Phénix nous attend pour un instant de contemplation. Il offre une vue stupéfiante de beauté sur le vallon.
Le chemin remonte en pente douce vers la ferme, dévoilant ses secrets : surplombant le vallon un superbe spécimen de Ginko biloba âgé d’environ 140 ans déploie son feuillage à la découpe si particulière au sommet d’un tronc de plus de 5 mètres de diamètre. Le ginkgo est une plante très résistante ayant traversé les temps sans encombres depuis près de 200 millions d’années. De retour à la ferme, un petit passage nous conduit au jardin aquatique, resplendissant par l’abondante floraison de ses lotus, jacinthes d’eau et autres nénuphars. D’aériennes grappes de glycines mauves se reflètent sur le plan d’eau où nagent gracieusement de grosses carpes koïs.
Tout près, la serre du jardin aquatique abrite une collection de plantes succulentes étonnantes côtoyant d’originales plantes carnivores : croisée de deux milieux totalement opposés et pourtant réunis par la magie de ce lieu hors du commun.

Plus loin, la serre Mazel, fière de son mur végétal luxuriant, offre à la contemplation un toit de verdure composé de plantes grimpantes à la floraison spectaculaire. Ici les fougères servent d’écrin aux délicates orchidées et assurent un décor permanent aux nombreuses expositions botaniques qui se succèdent tout au long de l’année.

A l’extérieur, les passionnés de bonzaïs se régaleront de nombreuses espèces d’arbres taillés dans les règles de l’Art. Plus insolite, un labyrinthe de bambous réjouira les enfants qui s’y perdront avec délectation. Pour les plus grands, le bambousarium, véritable encyclopédie in situ, présentera les diverses variétés de bambous et leurs variations morphologiques surprenantes.

La visite s’achève déjà, sur un sentiment de paix intérieure retrouvée au fil de l’eau grâce à la magnificence de cette collection de végétaux hors pair.

Pour plus d'infos voir sur Bambouseraie.fr


Pour partager l'article :

Jardins à visiter autres articles :