La Sauge

Par Elisabeth Canitrot

Qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin de médecin !
Ce dicton annonce la couleur. Côté jardin, beauté, santé, cuisine, la sauge à toutes les sauces.


La Sauge

La sauge dans mon jardin


La sauge s'adapte à une terre riche ou pauvre. Le seul impératif est la nécessité pour elle d'être bien drainée. Elle a besoin de soleil, de chaleur. Vous lui donnerez donc un sol léger, sec, profond et non calcaire, ce qui évitera aux racines de stagner dans l'eau lors des pluies et l'hiver. Toutefois, elle résiste bien au froid, mais si la température descend en dessous de -10°C, pensez à couvrir le pied, de paille, de feuilles mortes. En cas de culture en pot, rentrez-les lors du gel.
Ce sous-arbrisseau, assez rustique tant il est peu exigeant, peut passer l'hiver dehors. il résiste sans problème aux hivers un peu froid. Si le mercure descend en dessous de -10°C, couvrez le pied d'un paillis de feuilles mortes. Néanmoins, les pots doivent être rentrés en cas de gel.
L'exposition devra être la plus ensoleillée au maximum. En effet, c'est au soleil et à la chaleur que les feuilles développeront leurs arômes.



Récolte


Fraîche, la sauge se cueille en tout temps de l'année, même sous la neige, mais il est toujours préférable de la cueillir avant la floraison. En Europe, c'est à la St-Jean que l'on récolte les feuilles. Sachez que la sauge n'aime pas le métal, alors cueillez les tiges à la main.

L'année de la plantation, attendez que le buisson s'étoffe un peu avant d'envisager une première récolte.
Par la suite, cueillez selon vos besoins. Préférez les feuilles tendres pour les assaisonnements : leur goût est moins prononcé.

En août, vous pouvez rabattre le pied à 15cm du sol, et faire sécher les feuilles ainsi obtenues. De nouvelles pousses apparaîtront sur le bois avant l'hiver !

Séchage ?


Fragile, la sauge doit être séchée lentement à l'ombre dans un endroit bien aéré sur une claie ou un tamis car son huile essentielle, est très volatile. Aussi est-il judicieux de la couper dès que les boutons commencent à éclore au printemps.
Vous pouvez également la suspendre la tête en bas.
Conservez dans un contenant hermétique.

Culture en pot


Que les citadins, disposant d'un balcon voire même simplement d'un large rebord de fenêtre avec un garde corps, n'hésitent pas à essayer la culture en pot, la sauge s'y prête volontiers.
Choisissez un pot de 20cm de diamètre au minimum, et préparez un substrat de plantation léger en mélangeant 2/3 terreau - 1/3 sable dans lequel vous installerez votre plant de 5 à 7 cm.




Côté cuisine


La sauge, comme toutes les fines herbes ou herbes aromatiques, utilisées en adjonction d'un plat pour le relever, sont rarement utilisées en grande quantité. Il est donc bien difficile, d'en évaluer les bienfaits et bénéfices sur la santé. Néanmoins, introduites de manière quotidienne aux aliments, celles-ci permettent sans aucun doute de contribuer à un apport d'antioxydants* utile à la santé.
Les italiens sont les premiers à avoir introduit la sauge dans leur cuisine, tout d'abord pour conserver les aliments par ses vertus antiseptiques, ensuite pour son goût.
La sauge se marie parfaitement avec toutes les viandes blanches, certains poissons comme la daurade, le risotto, les sauces chaudes ou froides. Plus surprenant on en met dans certains apéritifs, sirops, liqueurs, desserts (avec de la sauge ananas).


Côté beauté


Couperose, transpiration, cheveu, entretien et tonicité de la peau, cellulite, gencives, haleine, la sauge est un allier du corps.

Côté santé


Antiseptique, astringente, antispasmodique, antisudorale, apéritive, bactéricide, calmante, coronarienne, digestive, énergique, emménagogue, légèrement diurétique, fébrifuge, tonifiante. Chacune de ces propriétés médicinales permet de traiter plusieurs troubles.
Ainsi, par exemple, la sauge possède une action oestrogénique, elle est un régulateur hormonal agissant sur la sphère uro-génitale féminine. Alors, en cas de troubles, elle régularise les cycles, au moment de la ménopause, elle aide l'organisme à réduire les bouffées de chaleur, les suées nocturnes et en cas de baisse de tonus, elle est un bon atout allant même jusqu'à réveiller la libido.


Pour partager l'article :

Plantes et bien-être autres articles :