Un patchwork de fleurs annuelles

Par Martial Iratorza

Au lieu de planter par bandes continues ou en lignes, composez votre massif avec des taches de couleurs et de formes différentes.


Un patchwork de fleurs annuelles
L'ensemble, avec un esprit de liberté et de naturel, donne ainsi une succession de volumes colorés d'où émerge de-ci, de-là, des plantes graphiques comme des millets "purple majesty" ou les kochias.

Les couleurs doivent s'harmoniser. Pour obtenir des effets colorés, bien visibles, vous pouvez associer les couleurs primaires ensemble : bleu et jaune, bleu et rouge, rouge et jaune, rouge, jaune et bleu.

Pour rendre l'ensemble plus agréable à l'œil et des effets plus doux, utilisez en transition des teintes pâles. La couleur blanche est alors très utile pour faire la liaison entre deux couleurs intenses et gommer les couleurs dissonantes.

A la manière d'une mixed-border, les plantes les plus basses sont placées en avant pour n'être pas masquées par les autres.

Tout peut être utilisé pour créer l'élément de ce décor : en plus de la couleur des fleurs, le port des plantes, la couleur des feuilles ou leur texture mettent en valeur chaque élément de ce puzzle végétal. Quelques petites taches de chlorophytums en bordures sont du plus bel effet.

Le tracé du massif


Ce type de massif toutefois demande une surface assez grande : 1,20 m de largeur sur 10 m de longueur au moins.

Chaque tache créée par une espèce de plantes basses comme les bégonias, œillets d'Inde ou impatiens, doit être au minimum d'un demi-mètre carré. Pour les plantes plus hautes comme les cosmos, la surface est là de 1 à 2 m2.

Si la limite du massif, elle, peut être rectiligne, un tracé sinueux accentue l'esprit de liberté de votre massif.

Attention à ne pas tomber dans l'excès. Tracez des courbes assez longues pour simplifier l'entretien.

Ce type de massif s'exprime complètement s'il est appuyé sur une haie ou un grand massif d'arbustes.

Les plantes


Toutes les plantes annuelles peuvent convenir, mais en tenant compte de votre climat et de la qualité du sol.

Ces deux éléments sont importants, car ils vont conditionner votre choix lors des semis ou de la plantation. N'installez que des plantes aux besoins similaires.

Attention, certaines plantes annuelles ont une durée de floraison très courte. Elles ne peuvent pas évidemment prendre place dans un tel massif.

N'installez que des espèces avec une floraison allant de juin aux gelées. Le choix est très vaste.N'oubliez pas en fond de massif d'installer lors des plantations quelques pieds de dahlias qui donneront du pep à votre composition en fin de saison. En situation chaude, essayez quelques rhizomes d'hedychium coccineum "tara", effet garanti !

Tout est possible, laissez libre cours à votre imagination. Installez par exemple des tipis garnis d'ipomées géantes bleues.

Donnez de la légèreté à l'ensemble avec quelques graminées traitées en annuelles comme le pennisetum rubrum.


Préparation du massif


Pour tracer le massif, servez-vous d'un tuyau d'arrosage posé sur le sol et avec une bêche tranchante découpez nettement la pelouse.

La terre est retournée et émiettée finement. Chaque tache est tracée avec un filet de chaux ou de sable.

Deux solutions s'offrent à vous :
- Semez-les directement en pleine terre si vous avez fait le choix de plantes annuelles rustiques. Je ne vous la conseille pas. Même si bien sûr c'est la méthode la plus économique, le résultat n'est pas toujours régulier et homogène.

- Préférez la plantation de plantes en godets ou mini mottes. Certaines peuvent être facilement semées en pépinière (œillet d'Inde, reine-marguerite, rose d'Inde...).

Enfin une astuce : à la fin de la saison, votre massif après la mi-août perdra un peu de sa splendeur. Redonnez-lui une nouvelle jeunesse en supprimant bien toutes les fleurs fanées et après un jour de pluie ou un bon arrosage, arrosez au pied les plantes avec du jus de compost dilué dans l'eau de votre arrosoir.


Pour partager l'article :

Aménagement de jardin autres articles :