Un jardin en pot

Par Martial Iratorza

La culture des plantes en pot permet à tous ceux qui ne disposent comme jardin que d'un balcon, d'une terrasse, d'un patio ou d'une courette. Bien agencés, pots, bacs, jarres et suspensions, offriront un véritable jardin sans jardin, que vous prendrez plaisir à entretenir.


Un jardin en pot

Bien choisir les pots


Dans le commerce, on dispose de toute une palette de formes de pots aux couleurs et matériaux différents, permettant la mise en œuvre de tous les styles de jardins. Grands pots élégants pour des jardins classiques, vielles jarres pour une atmosphère campagnarde...
Rien ne vous empêche de recycler toutes sortes de contenants glanés chez un brocanteur, d'anciennes auges, des éviers en pierre.
Choisissez des pots de couleurs claires car ils chaufferont moins au soleil.
Certains pots sont spécialisés comme les magnifiques pots à fraisiers.

Le choix de la matière
Avant de choisir un pot, pensez que certains seront, une fois remplis, très lourds. Si vous voulez établir votre jardin sur un balcon, renseignez-vous sur le poids que peut supporter celui-ci. Pensez à les poser sur des socles à roulettes, cela vous permet de moduler votre jardin au fil des saisons.

Les pots en plastique :
ils deviennent à la longue cassants. Un point fort, leur légèreté.

Les pots en terre cuite :
ils sont idéals car ils "respirent". Ils ont le désavantage de favoriser l’évaporation de l'eau par capillarité. Attention aux pots vernissés, s'ils sont jolis, il n'ont pas les qualités d'un simple pot en terre !

Les pots en pierre ou pierre reconstituée :
ils auraient ma préférence si ce n’était leur poids. Ils ont en effet une inertie thermique qui se vérifie aussi bien en hiver qu’en été.

Les pots en bois :
ils ont l’avantage d’être modulables ; il en existe une grande gamme dans le commerce. Privilégiez ceux faits dans des essences régionales.

Quels végétaux choisir


Peu de restriction dans le choix des arbres ou arbustes à employer.
Privilégiez des plantes adaptées à votre climat, vous n’aurez pas la lourde tâche de les rentrer l’hiver venu (plante d’orangerie).
Jouez avec les différentes formes de port d'arbres et l’architecture des feuillages, la texture et la couleur des feuilles. Les fleurs apporteront des touches colorées et parfumées.Etalez les floraisons dans le temps. Même les fruitiers pourront être cultivés en pot, comme par exemple les pommiers greffés sur porte-greffe M27 ou M9.
Pourquoi pas, un ou deux sacs de croissance, pour cultiver quelques légumes !
Pour un jardin attrayant toute l'année, il doit y avoir au moins un tiers de plantes à feuillage persistant. N'oubliez pas de truffer vos pots de bulbes à floraison printanière.

Bien choisir la terre pour la culture en pot


Les plantes disposent d'une quantité limitée de substrat. Celui-ci doit donc être adapté à chaque espèce de plante, mais en général il devra répondre à ces critères :
- un fort pouvoir de rétention d’eau,
- contenir tous les éléments nutritifs en quantité pour les plantes,
- être aéré et léger,
- exempt de mauvaises graines (surtout les adventices vivaces).

Il ne faut surtout pas lésiner sur la qualité du terreau employé. Laissez de côté les terreaux à prix promotionnel.

L'agencement des pots


Il peut paraître difficile de créer un rendu cohérent. Je vous livre une astuce : faites un plan comme si vous alliez créer un jardin normal (en utilisant bien sûr que des plantes compatibles avec ce mode de culture). Il vous suffira ensuite d'adapter les contenants au style de jardin choisi. Tout est possible, même créer une petite scène aquatique, en utilisant des plantes aquatiques miniatures comme le typha minima et bien d'autres encore.

Entretien du jardin en pot


L’arrosage sera certainement l’élément à prendre le plus en compte, car souvent l'eau des pluies pénètrent difficilement la terre des pots l’été, celle-ci étant dissimulée sous le feuillage des plantes. Attention, une plante en stress hydrique trop prononcé s’en remettra difficilement.
Installez un goutte-à-goutte en le dissimulant sous les feuillages.
En hiver, diminuez fortement les arrosages, ou même dans certains cas, stoppez-les pour réduire l’effet du gel.
Le suivi phytosanitaire sera le même qu'un autre jardin.
La chlorose sera souvent présente. Tous les ans, pour y remédier, il faut faire un généreux surfaçage avec du compost mûr ou un apport d'engrais bio riche en oligo-éléments.
Comme vous le voyez, le moindre espace, même en ville, peut être utilisé pour créer un jardin. En cette fin d'année, faites-vous un cadeau ! Aménagez votre balcon ou votre courette pour avoir l'année 2013 toute en couleur et en parfum.


Pour partager l'article :

Aménagement de jardin autres articles :