Les massifs de fleurs d'été de nos grands-mères

Par Martial Iratorza

Les jardins de nos aïeules étaient un gai fouillis de plantes aux floraisons généreuses. Dans les campagnes, autrefois, le seul argent dépensé pour le jardin était des plants de légumes pour le potager nourricier.


Les massifs<br />
de fleurs d'été<br />
de nos grands-mères
Le seul achat parfois effectué, c'était une ou deux poches de graines de fleurs. Pour s'en inspirer et créer vos massifs, il faut s'y prendre dès maintenant.

On ne va pas ici rallumer la lutte des classes, mais il existait bien à la campagne deux sortes de jardins :

Les jardins de maison de maître avec un jardinier : là, les massifs étaient rigoureux avec des tracés géométriques. Les plantes utilisées étaient invariablement les mêmes : sauges, agératums, œillets d'Inde, etc.

Les jardins d'ouvriers, de paysans cultivateurs : là, peu d'argent à dépenser, on faisait appel à des valeurs sûres. Les plantations du "jardin d'agrément" étaient confiées à nos grands-mères. C'est le devant de la maison qui lui était dévolu.
Les fleurs annuelles choisies étaient issues de semis en pleine terre, de semis spontanés, de dons, d'échanges de graines ou de jeunes plants, de boutures, drageons.
De solides plantes vivaces prenaient aussi place dans ce joyeux décor.
Ici, pas de mode, mais des plantes qui avaient fait leur preuve. Elles adoraient les fleurs comme les nigelles de Damas, les cosmos, la centaurée bleuet, les zinnias, qui l'année suivant leur plantation se ressemaient seuls et repartaient à la conquête du jardin.

Les fleurs étaient souvent affublées de nom à consonance religieuse comme le cœur de Marie, l'œil du Christ, la trompette des anges, croix de Jérusalem.D'autres se voyaient attribuer des noms évocateurs : queue de renard, clochette d'Irlande, crête de coq, griffes de sorcière, l'immortelle, la plante aux œufs au plat !…

Il est temps de réintroduire dans nos massifs d'été toutes ces fleurs injustement délaissées.

Comment
créer un massif d’été
en s’inspirant des jardins
de nos grands-mères ?


Un maître-mot : fouillis ! Oui, mais un fouillis pensé et organisé.

Le massif est fait de plusieurs strates :

1/ Les plantes de couverture font la première strate. Ce sont les plus nombreuses, elles font de 10 à 40 cm. Elles s'alternent avec plusieurs variétés pour former des graphismes denses et tapissants sur les bords (alysse corbeille d'or, belle de jour, nemophile, nolana paradoxa, godétia, carthame officinal, gilia, etc.).

2/ Des plantes que j'appellerais intermédiaires, représenteront la deuxième strate. Elles feront de 0m50 à 0m80 (lavatère annuelle, zinnias, cosmos, pied d'alouette, réséda odorant, salpiglossis, etc.).
Elles sont moins nombreuses et leur implantation dans le massif est pensée pour éviter tout effet d'entassement.

3/ Une troisième strate est occupée par des plantes architecturées. Elles feront de 1 m à 2 m. Elles sont employées en petit nombre qui variera selon la taille du massif. Des graminées annuelles comme le millet, des plantes à fleurs blanches comme le tabac géant blanc.

Quelques règles
pour bien réussir
vos massifs d’été


Commencez dès maintenait à faire votre plan de massifs pour acheter vos graines.

- Choisir des plantes ayant des besoins similaires pour un même massif. Ne pas planter par exemple des fleurs aimant les sols acides avec des plantes aimant les sols calcaires.

- Lors de vos achats, privilégiez des plantes trapues aux plantes déjà fleuries qui n'ont qu'une tige.

- La préparation du sol, une opération importante : le sol sera labouré sur une profondeur de 20 cm. Lors de ce travail, extirpez méticuleusement les racines des mauvaises herbes vivaces. Faites un généreux apport de compost mûr. Evitez les engrais trop riches en azote, le feuillage se développerait au détriment des fleurs. Il n'est pas nécessaire de faire une préparation de terre trop fine, car aux premières pluies, elle formerait une croûte.
- Ne planter jamais les fleurs en godets plus profondément que le collet.

- Les racines des plants à racines nues seront habillées et le feuillage diminué de moitié.

- Une règle très importante : pincez les plants pour les faire ramifier en supprimant les premières fleurs.

- Ne plantez pas par temps de pluie ou de journées trop chaudes. Préférez les plantations en fin de soirée ou une journée nuageuse.

- Après les plantations, arrosez abondamment pour que la terre adhère bien aux mottes. Faites cet arrosage avec une pomme fine pour ne pas tasser la terre et déranger les plants.

Exemple de motif
pour un massif



1 - Alysse
2 - Monopsis unidentata
3 - Mélampodium
4 - Pied d'alouette
5 - Reine marguerite "Pompon"
6 - Millet ornementale
7 - Tournesol
8 - Thlaspi
9 - Penstémon
10 - Nigelle de Damas
11 - Plante aux œufs au plat :
       Limnanthes douglasii
12 - Pourpier à grandes fleurs

Vous pouvez multiplier ce motif à l'infini !





Pour partager l'article :

Aménagement de jardin autres articles :