Une serre de jardin pour l'hiver

Par Isabelle Cabrit

Lorsque le printemps a été trop froid pour démarrer les semis ou l'automne trop humide pour prolonger les récoltes du potager, beaucoup de jardiniers cèdent à la tentation d'installer une serre. Et rare sont ceux qui le regrettent ! Voici un tour d'horizon des structures existantes et des avantages qu'elles apportent.


Une serre de jardin<br />
pour l'hiver

Un abri contre le froid



La serre est un abri, en plastique ou en verre, sous lequel on cultive des légumes ou des plantes qui ne supportent pas les températures trop froides de l'extérieur.
En leur offrant une ambiance propice à leur développement, il est possible :

- de démarrer les cultures très tôt dans la saison, en s'affranchissant des gelées : vous pourrez effectuer les semis de printemps (carottes, radis, salades...) dès le mois de février, semer tomates et aubergines dès janvier pour des plantations sous abris au mois de mars, effectuer vos propres semis de légumes frileux (poivrons, melons, courgettes...) mais aussi, en hiver, de fleurs annuelles (impatients, pétunias, zinnias...).

- de prolonger les récoltes : à l'automne, la serre peut également servir d'abri contre le froid et la neige. Ainsi, certains légumes encore présents dans le potager en cette saison, peuvent y être déplacés. Non seulement ils ne seront pas abîmés par le gel et la pluie, mais la récolte sera grandement facilitée. Mettez-y les choux-fleurs et les poireaux en jauge, rentrez les légumes racines avec leur motte (carottes, panais, betteraves...) pour les enfouir de nouveau sous terre et transplantez persil et chicorée pour les récolter au cours de l'hiver.

- d'hiverner les vivaces frileuses : la serre peut se transformer en jardin d'hiver ; mettez-y à l'abri les orangers et citronniers, les oliviers en pots et les plantes grasses gélives.

La serre est donc un bon investissement pour tous ceux qui habitent en région froide et qui veulent prolonger la saison de culture du potager. Mais cet abri peut également être utile au jardinier, histoire de travailler au sec et au chaud (multiplier les plantes, préparer les mélanges de terre, nettoyer les outils, ranger du matériel...).

La bonne température



Il existe plusieurs types de serres qui se différencient par la température qu'elles offrent aux plantes.

La serre froide : sans aucun système de chauffage, la température à l'intérieur est, environ, 6 à 8°C plus chaude qu'à l'extérieur.
C'est une bonne structure pour prolonger et avancer la saison de culture des légumes et vous pourrez y conserver des plantes frileuses (mais pas trop), comme les lauriers roses, les pélargoniums, les agrumes, les palmiers... toutes les plantes d'orangerie et méditerranéennes, quitte à ajouter, aux moments les plus froids, des équipements isolants supplémentaires (voile d’hivernage, plastique à bulles).
Un chauffage d'appoint peut, bien sur, y être installé, pour offrir de bonnes conditions d'hivernages aux plantes gélives.

La serre tempérée : équipée d'un système de chauffage pour l'hiver, elle stabilise la température entre10 et 14°C durant la mauvaise saison.
Installez-y les plantes dites d'intérieur, en pot, qui ont passé la bonne saison à l'extérieur mais aussi les plantes tropicales.
La culture des légumes hors saison est également possible, bien que la saveur ne soit pas forcément au rendez-vous.

La serre chaude : elle maintient une température intérieure entre19 et 20°C.
Elle est le plus souvent utilisée par les passionnées de plantes tropicales délicates (orchidées), qui ont besoin de chaleur et d'humidité.

Verre versus plastique
Les serres sont construites soit en verre, soit en plastique.
Les serres vitrées ont de bonnes performances thermiques et sont plutôt esthétiques (pour un jardin d'hiver). Les parois sont verticales. Elles peuvent êtres adossées à un mur de la maison, ce qui améliore leurs performances thermiques.
Les serres plastiques ont une forme de tunnel, formé d'arceaux métalliques couverts par une bâche de plastique souple. Les performances thermiques du plastique sont moindre que celles du verre. Elles sont également plus fragiles mais beaucoup moins chères et d'utilisation plus simple que les serres en verre ; ce qui permet d'avoir une serre plus grande !

Conseil : la serre doit être régulièrement aérée pour réduire les risques de surchauffe ou d'excès d'humidité, source de maladies. Procédez pendant la journée.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :