Récupération d'eau de pluie : ce qu'il faut savoir

Par Iris Makoto

La récupération des eaux de pluie est une manière simple et économique d'arroser son jardin.
Quelques paramètres doivent être pris en compte avant d'installer un récupérateur d'eau de pluie chez vous. Suivez le guide !


Récupération<br />
d'eau de pluie :<br />
ce qu'il faut savoir

Un peu de mathématiques


Avant de vous lancer dans la mise en place d'un ou plusieurs récupérateurs d'eau de pluie, il est utile de calculer la quantité d'eau récupérable sur une année.
Celle-ci dépend de votre région et bien sûr de la surface de votre toiture. Pour cela, il existe une formule simple à appliquer :
'Pluviométrie annuelle locale' x 'Surface de la toiture' = total des eaux récupérées sur une année.
La pluviométrie est exprimée en mm/m².


Les paramètres importants


Commencez par vérifier la faisabilité de votre projet en vous assurant que votre toit est adapté à la récupération d'eau de pluie. En effet si la surface est trop petite, si la couverture n'est pas propice ou si la pente ne convient pas, la récupération risque d'être compromise.
Une fois ces paramètres vérifiés, calculez vos besoins pour choisir le bon récupérateur. Il existe des petits modèles contenant 200 litres et d'autres pouvant contenir jusqu'à 10 000 litres.
Certains d'entre-eux peuvent même être placés sur un balcon et prennent l'aspect d'amphores ou de pots de fleurs colorés très esthétiques.Les grands modèles sont enterrés et servent aussi bien à l'arrosage du jardin que pour un usage domestique d'eau non potable (lave-linge, chasse à eau, etc.). Là encore, réfléchissez bien à la place qui lui sera octroyée, considérez la nature du sol et les travaux de creusement. Le coût peut parfois être très élevé !
Les plus petites cuves dédiées à l'arrosage du jardin pourront être installées en extérieur non loin de la descente de toit.
Choisissez toujours un modèle fermé pour que le récupérateur ne se remplisse pas de souillures afin de conserver une eau bien pure. Pensez aussi aux insectes comme les moustiques qui pondent dans l'eau. Si le récupérateur n'est pas hermétiquement clos, vous offrirez une paisible nursery à ces insectes piquants tout près de chez vous !

L'installation d'un récupérateur d'eau de pluie


Une fois tous les paramètres ci-dessus pris en compte et le modèle choisi, il ne vous reste plus qu'à équiper vos gouttières de grilles pour stopper le passage des feuilles mortes et autres résidus végétaux.
En bas de la gouttière, placez un collecteur filtrant avec trop-plein automatique afin d'éviter tout débordement. Le collecteur, qui se place entre la sortie de la gouttière et le récupérateur, va servir à filtrer l'eau et la débarrasser des sédiments et des micro-particules qui pourraient à la longue former des boues dans votre eau.
Une fois ces éléments mis en place, vous pourrez profiter d'une eau douce et non traitée pour arroser vos plantes au jardin !


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :