La permaculture

Par Iris Makoto

Méthode de culture faisant de la Nature un modèle et une entité respectée, la permaculture présente une démarche intéressante pour tous les jardiniers soucieux de l'équilibre des écosystèmes présents dans leur jardin.


La permaculture

Qu'est-ce-que la permaculture ?


Bill Mollison et David Holgrem, deux australiens, sont à l'origine du concept de permaculture élaboré dans les années 70. Le mot est la contraction de 'permanent agriculture'.
Conscients que les énergies fossiles tendaient à disparaître, les deux compères voulaient développer un modèle d'agriculture moins vorace et plus proche de la Nature prodiguant une autosuffisance alimentaire.

Les trois préceptes de la permaculture peuvent se résumer ainsi : respect du sol, respect des humains, partage équitable non seulement des ressources mais aussi des produits de l'agriculture.
Le concept fait débat depuis des années, chacun venant apporter des idées, ce qui en fait une méthode de culture évolutive, sans règles bien précises mais toujours dans le respect de la planète et de ses habitants.

La permaculture appliquée au jardin


Pour entrer dans une démarche permaculturelle dans son jardin, il suffit d'imiter la nature et de s'en approcher au plus près afin de la respecter.

La diversité est donc de mise au jardin. Les haies ne sont pas monospécifiques mais plutôt composées de plusieurs espèces à la fois florifères pour attirer les insectes butineurs et pollinisateurs mais aussi fructifères pour que les oiseaux y trouvent le gîte et le couvert.L'équilibre entre proies et prédateurs est ainsi préservé, vos plantes sont débarrassées naturellement de leurs parasites par les oiseaux ou les insectes auxiliaires mais à une condition : ne pas utiliser de pesticides.

De même au potager, les espèces et variétés robustes et adaptées à votre terroir seront privilégiées, la rotation des cultures appliquée et la jachère pratiquée.

Laisser une zone librement occupées par les herbes folles permet d'abriter nombre d'auxiliaires du jardinier. Certaines de ces herbes constituent d'ailleurs des plantes hôtes pour la ponte de divers papillons, ne les arrachez pas !

En permaculture, l'exemple de la nature est suivi, le travail du sol avec retournement est donc proscrit. La terre est respectée et considérée comme 'vivante' car elle abrite de nombreux petits animaux mais aussi des bactéries et des champignons sans lesquels le sol serait lessivé, pauvre et incultivable sans ajout d'intrants (ce qui est le cas en agriculture intensive à force de travail du sol).
En permaculture, le sol n'est pas retourné, mais couvert en permanence de matière organique (paillage) pour le protéger et le nourrir. L'utilisation d'engrais verts en couverture de sol est aussi très pratiquée.

En permaculture, les biodéchets sont recyclés, soit en compost soit en paillage, les récupérateurs d'eau sont installés afin d'arroser le jardin sans utiliser de ressources externes. Un poulailler permet bien sûr de récolter de bons œufs frais mais aussi de vous faire aider de vos poules au potager dans la lutte contre certains parasites ! Leurs fientes récoltées et diluées constitueront un excellent engrais, rien ne se perd, tout est un cycle en permaculture !


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :