Se passer de traitements chimiques grâce aux mycorhizes.

Par Iris Makoto

La nature regorge de trésors insoupçonnés et certaines activités symbiotiques en sont l'exemple parfait. La mycorhization en fait partie et permet au jardinier soucieux de l'environnement de produire de belles plantes, plus résistantes en évitant l'emploi de produits phytosanitaires : une aubaine !


Se passer de traitements chimiques<br />
grâce aux mycorhizes.

La mycorhization, un processus naturel complexe


La mycorhization est une association naturelle entre une plante et un champignon se fixant sur la racine de celle-ci. La symbiose qui en résulte est une petite merveille de la nature. Le champignon sous-terrain se nourrit des éléments puisés par la plante en surface, en contrepartie, il se développe dans ou autour des racines (selon le type de mycorhizes) formant un véritable réseau secondaire suppléant les racines dans leurs fonctions.

Les mycorhizes dans le détail


Deux formes majeures d'associations mycorhiziennes existent chez les végétaux. Voyons tout d'abord la plus commune, connue sous le nom d'endomycorhization. Elle concerne la majorité des plantes. Le mycélium du champignon se développe à l'intérieur des racines et en sort sous forme de filaments.
La seconde, nommée ectomycorhization, est surtout présente sur les arbres. Les racines sont alors enveloppées d'un manchon de mycélium. Les deux phénomènes symbiotiques peuvent se produire en même temps sur une plante.

Intérêt des mycorhizes dans le jardinage biologique


La symbiose des végétaux pourrait devenir une solution d'avenir alternative à l'emploi massif de produits phytosanitaires de synthèse. Tout simplement, parce que lorsque cette symbiose a lieu, les plantes deviennent plus résistantes aux agressions extérieures. En effet, grâce aux mycorhizes racinaires, les plantes deviennent capables d'absorber une plus grande quantité d'éléments nutritifs car les filaments développés forment un véritable réseau secondaire parfois très étendu. La symbiose a pour effet d'amplifier l'absorption des oligoéléments et du phosphate présent dans le sol. Mais ce n'est pas tout ! Les mycorhizes protègent aussi les racines de certaines attaquent parasitaires, tout en augmentant leur résistance à la sécheresse.
De nombreuses recherches scientifiques ont démontré l'efficacité de ce procédé déjà présent à l'état naturel sur de nombreuses plantes. Un ajout de mycorhize a un effet bénéfique sur tous les plans : les végétaux poussent plus vite, sont moins sensibles aux maladies et aux conditions climatiques et sont plus résistants face aux parasites. La conclusion tirée est fort simple : les mycorhizes remplacent à la fois les engrais, mais aussi les produits de traitements chimiques. Naturelles et sans danger, elles peuvent être utilisées dans le cadre d'une approche de culture biologique au jardin.

Où trouver des mycorhizes ?


Bien qu'encore peu usitées, les mycorhizes sont conditionnées sous forme de sachets de poudre, de granulés ou de sacs d'amendement mycorhisé. On les trouve dans quelques jardineries mais aussi sur les sites de vente en ligne de produits de jardinage biologique. Simple d'utilisation, il suffit de les mélanger à la terre pour qu'elles se fixent sur les racines, créant la symbiose recherchée. Il faudra alors éviter tout emploi de fongicide qui réduirait leurs effets à néant.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :