Nos amies les limaces

Par Iris Makoto

Au jardin bio, tout est une question d'équilibre et chaque animal trouve sa place dans cet écosystème complexe. Les limaces considérées comme nuisibles sont souvent chassées ou tuées à grand renfort de granules chimiques. Pourtant, ces petits êtres participent activement à l'écosystème du jardin.


Nos amies les limaces

Mieux connaître les limaces pour mieux les protéger


Le régime alimentaire des limaces n'est pas constitué, comme on le croit à tord, de jeunes pousses de salades ou de tendres feuilles de plantes ornementales. Lorsqu'elles se tournent vers ce genre d'alimentation et qu'elles sévissent en masse, c'est un signe de déséquilibre dans votre jardin.

Pour la plupart, les limaces sont mycophages et détritivores, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de champignons, de mousses de lichens ou de végétaux malades, flétris, voire de matière organique en décomposition. Les limaces participent donc à la transformation de cette matière organique qui sera ensuite bénéfique aux micro-organismes présents dans le sol.
D'autres espèces sont carnivores, c'est le cas de la fameuse limace léopard, prédateur d'autres espèces présentes au jardin. Apprenez à les reconnaître et à les conserver afin qu'elles régulent naturellement les populations au jardin !

Dès lors que nous connaissons le régime alimentaire des limaces, nous pouvons en conclure que si elles s'affairent sur nos cultures, c'est qu'elles ne trouvent pas assez d'éléments à leur goût dans le jardin, ce qui révèle un déséquilibre. Celui-ci est dû à l'emploi trop intense de produits phytosanitaires et/ou à un jardin tiré au cordeau où la nature n'a plus sa place et où la matière organique n'a pas le temps de se décomposer. Lors de l'emploi de telles techniques, les prédateurs naturels que sont les hérissons, les oiseaux, les reptiles, les staphylins, les nématodes ou même les limaces carnivores, disparaissent du jardin, laissant la place à des invasions de limaces affamées qui se rabattront forcément sur vos cultures.En conclusion, il suffit de favoriser la biodiversité au jardin et de créer quelques zones bien humides et ombragées pour les contenir. Elles y trouveront un gîte paisible ainsi que toute la nourriture nécessaire à leur survie !
Si vous désirez les détourner de votre potager, faites un petit tas d'épluchures de fruits et légumes dans la partie que vous leur réservez. Semez à cet endroit quelques plantes de la famille des Brassicacées dont elles raffolent et ainsi elles se détourneront de votre potager.

Intérêt de la présence de limaces au jardin


Comme nous l'avons vu, les limaces débarrassent le jardin des végétaux en fin de vie, parfois même malades qui pourraient potentiellement contaminer les autres plantes, mais ce n'est pas tout !
Leur système digestif ne permet pas de digérer le mycélium des champignons ingérés, les limaces participent donc à leur cycle de reproduction.
Elle sont par contre tout à fait capable de digérer la cellulose présente dans les végétaux ligneux et de la transformer en carbone et en eau dont le sol profitera ensuite.
Pour glisser sur le sol, elles fabriquent un mucus composé de sucres, de protéines et d'eau qui constitue un très bon liant pour certains éléments comme l'argile et l'humus. Associé à leurs déjections, ce mucus active la vie du sol de manière très positive tout en l'hydratant.
Les limaces sont donc, malgré les apparences, des amies du jardinier. Apprenons à les préserver !


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :