Les bases du jardinage naturel

Par Iris Makoto

Equilibre. Telle est l'idée clé du jardinage au naturel ! Le respect des écosystèmes, des plantes et des animaux qui les composent mais aussi du sol permet une approche plus en harmonie avec son jardin et une meilleure réussite sur le long terme.


Les bases du jardinage naturel

Observer et exploiter les ressources du jardin


Pour jardiner au naturel, il faut savoir observer et prendre son temps. Recenser les ressources existantes dans son jardin et les exploiter plutôt que de vouloir modifier le paysage à tout prix. Conserver ce vieux mur en pierre sèche, abri idéal pour de nombreux petits animaux, plutôt que le détruire. Observer le voisinage pour déterminer quels sont les végétaux adaptés au terroir et qui pousseront donc sans souci chez vous. Guider l'eau qui arrive sur votre propriété pour créer une mare naturelle, récupérer les eaux de pluie dans des cuves pour arroser sont autant de gestes qui permettent une approche plus naturelle et respectueuse de l'environnement de votre jardin.

Laisser place à la biodiversité


Notion très importante en jardinage naturel, la biodiversité doit être préservée et même encouragée dans un jardin. Par exemple, si vous décidez de créer un verger, plantez de nombreuses variétés pour échelonner les récoltes et n'hésitez pas à laisser quelques adventices entre vos arbres pour attirer les insectes pollinisateurs. Certaines plantes comme les orties, sont les hôtes de papillons sans lesquelles, ils ne pourraient ni se nourrir ni se reproduire.
De même, si vous désirez planter une haie séparative ou brise-vue dans votre jardin ; privilégiez toujours les haies champêtres composées de nombreuses espèces d'arbustes à fleurs et à baies. Les insectes et les oiseaux viendront en nombre dans votre jardin !
Installez un point d'eau, si petit soit-il, il attirera lui aussi un nombre incroyable d'animaux et constituera un petit écosystèmes à part entière.
Laissez des emplacements en friche, quelques tas de bois au fond du jardin et ménagez des tapis de feuilles mortes sous vos arbustes pour constituer des abris pour les petits animaux en hiver.

Connaître le sol


Le sol est la base de toute culture, il faut apprendre à connaître sa nature, sa structure et sa composition afin de planter les végétaux qui s'y plairont spontanément. Si le sol présente des tendances extrêmes (très calcaire, très pauvre, très caillouteux, très lourd...) vous devrez apporter des amendements pour l'améliorer. Fumier, compost voire même plantation d'engrais verts, permettent de modifier sa structure en douceur.
Un bon paillage du sol assure aussi un rôle important en empêchant le lessivage des nutriments et en préservant la pédofaune. Vous recyclerez ainsi les feuilles mortes ou les déchets de tonte, voire même les résidus de taille si vous possédez un broyeur de végétaux. Grâce au paillage vous activerez la vie du sol, car dans la nature il n'est jamais laissé à nu !

Cultiver de manière respectueuse


Les parasites ont tous leurs prédateurs au jardin pour peu que l'équilibre soit préservé. Pour cela, évitez de sortir le pulvérisateur dès qu'une bébête pointe le bout de ses antennes. Utilisez des purins de plantes pour prévenir et guérir l'apparition de maladies ou les attaques de parasites sur vos plantes plutôt que de pulvériser des produits de synthèse dangereux pour l'environnement. Au potager, pratiquez la rotation des cultures, les associations de plantes 'amies' et installez des végétaux qui repoussent les indésirables.
Au jardin d'ornement, pensez à ajouter des mycorhizes dans vos trous de plantation. Ces micro-champignons entrent en symbiose avec les racines des plantes et leur assurent une vigueur incomparable !


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :