Qu'est-ce-que la matière organique ?

Par Iris Makoto

La matière organique est un élément naturel important pour la qualité d'un sol. S'il n'en contient pas suffisamment, les divers amendements organiques comme le fumier ou le compost apportés par le jardinier seront essentiels pour rééquilibrer ce sol pauvre, lourd ou lessivé.


Qu'est-ce-que <br />
la matière organique ?

Comment se forme la matière organique ?


La matière organique est le résultat de la décomposition de végétaux et de petits animaux sur le sol. Les micro-organismes et la pédofaune en général, aident à transformer feuilles, débris végétaux, brindilles ou cadavres d'animaux en humus, riche et fertile pour le sol.
Chaque organisme présent dans les diverses couches du sol a un rôle bien précis dans la transformation de cette matière organique.

Pourquoi la présence de matière organique est importante dans un sol ?


Bien que représentant un faible pourcentage du sol (de 0,5 % en sol sablonneux ou pauvre à 10 % sous couvert de feuillus caduques) la matière organique joue un rôle primordial dans l'équilibre de celui-ci.
La stabilité structurelle du sol dépend de la présence de matière organique qui stimule l'activité biologique. Une fois celle-ci transformée par les micro-organismes, elle assure l'agrégation des particules minérales du sol et le rend plus meuble, plus facile à cultiver, et bien sûr plus riche.
La matière organique transformée en humus décompacte le sol, le rendant plus perméable à l'eau de pluie, mais limitant aussi son érosion.

Intérêt de la matière organique pour le jardinier


Si nous prenons exemple sur le couvert forestier, le sol y est frais, fertile et humifère. Aucun amendement n'est nécessaire à la pousse et à la croissance des végétaux. Le cycle des saisons régule le tout avec la chute des feuilles qui, en tombant au sol, constituent un tapis épais, très vite transformé par de nombreux animaux, champignons et micro-organismes en humus fertile. Le jardinier devrait s'inspirer de la Nature pour cultiver son jardin afin de conserver un équilibre propice à la vie et donc à ses cultures.

Pour cela il devra respecter quelques paramètres :

- Accepter de ne pas avoir un jardin tiré au cordeau.

- Conserver les feuilles mortes et les utiliser en paillage ou les recycler en un bon compost qui trouvera sa place au jardin.

- Ne pas traiter avec des pesticides et autres herbicides chimiques qui détruisent le fragile équilibre du jardin.

- Créer des zones d'ombre et planter des arbustes et arbres à feuillage caduque.

- Utiliser le paillage (feuilles mortes, brf, paille, paillettes de lin, écorces de pin...) au pied des végétaux afin de faire foisonner la vie du sol et d'éviter les travaux de désherbage tout en conservant toute sa fraîcheur au sol et en créant de la matière organique.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :