La cueillette

Par Isabelle Cabrit

Que ce soit au potager, au verger ou dans la nature, la cueillette est un moment très attendu. Alors, autant suivre quelques règles simples pour ne pas le gâcher !


La cueillette

Bulletin météo


La cueillette se fait, si possible, par beau temps. Cela évite, d'une part, de marcher sur un sol détrempé, ce qui entraînerait son tassement. D'autre part, des fruits ou des légumes récoltés mouillés et gorgés d'eau se conservent moins bien. C'est d'autant plus vrai pour les plantes aromatiques ou médicinales destinées à être séchées.

Enfin, certains légumes, notamment les légumes racines de conservation (carotte, navet...) et les bulbes (oignon, ail), ont besoin d'être ressuyés avant d'être stockés à la cave. Pour cela, il est d'usage de les laisser à même le sol, pendant un ou deux jours.


Le meilleur moment
de la journée


D'une manière générale, il est préférable de cueillir fruits, légumes et plantes diverses le matin, après la rosée et hors des heures trop chaudes, pour ne pas dessécher et abîmer la récolte. Si vous intervenez en fin de journée, certains légumes peuvent avoir subi les assauts des rayons du soleil et être légèrement défraîchis, notamment les légumes feuilles.

En ce qui concerne la cueillette des fleurs, certains disent qu'il faut surveiller le moment où les abeilles butinent les fleurs ; cela correspondrait au moment de la journée où elles sont le plus parfumées et chargées en principes actifs.

Cas particulier : si vous devez cueillir des plantes loin du lieu de stockage ou de séchage, il est préférable de les ramasser lorsqu'elles sont encore mouillées de rosée. Cela permet de mieux les conserver durant le transport.

En pratique


Pour les plantes, les légumes ou les fruits délicats, la récolte est placée dans un panier à fond plat ou un sceau, afin de les abîmer le moins possible avant d'être stockés, cuisinés ou dégustés. Les sujets fragiles, comme par exemple les fleurs, sont à étaler en couche mince.

Astuce : pour avoir vos deux mains disponibles lors de la cueillette, notamment des fleurs, des petits fruits ou des plantes sauvages, attachez votre panier à la taille, à l'aide d'un foulard.

Les feuilles : elles se cueillent avant l'apparition des fleurs. Ceci est valable pour les légumes feuilles, comme les salades, les épinards ou le basilic, mais également pour les plantes sauvages comme le pissenlit, le plantain ou l'ortie. Certaines aromatiques se cueillent toutefois juste à l'apparition des inflorescences, c'est le cas de la mélisse, ou bien toute l'année, comme le thym ou la verveine. La récolte se fait à la main, feuille par feuille (menthes, poirée), au couteau (salade) voire à la faucille (bouquets de tiges à faire sécher : sauge, hysope...).

Les fleurs : elles se cueillent en début de floraison. Procédez à la main en tirant sur les capitules (camomille) ou en coupant les tiges d'un coup d'ongle (inflorescences de bourrache, souci...), au ciseau ou au couteau (fleurs de courgettes).


Les fruits : La plupart des fruits se cueillent à maturité ; c'est le moment où ils sont les meilleurs et les plus parfumés. C'est le cas, notamment, des abricots, des cerises, des coings, des figues, des groseilles et des pêches, mais également des graines (coriandre, lin...).
Certains, cependant, peuvent être cueillis légèrement avant, si la consommation n'est pas immédiate, comme par exemple les brugnons ou les nectarines.
Enfin, il existe des fruits qui continuent à mûrir une fois récoltés et qui sont donc à cueillir avant maturité : ce sont les poires d'été, les pommes d'hiver et les kiwis.

Ils se cueillent :
- à la main, en les ramassant à terre (noisettes, noix), ou en les faisant tourner un quart de tour sur leur tige (tomates, pommes) ; les fruits à gros pédoncules nécessitent un couteau (courges, courgettes...).

- au peigne : myrtilles, olives.

- au cueille-fruit, pour les fruits les plus hauts perchés (panier ovale avec un filet de récupération, fixé sur un manche télescopique). Il est possible de fabriquer son propre cueille-fruit : coupez une bouteille en plastique et conservez la partie avec le goulot ; à l'intérieur vous y coincerez une longue perche (bambou, manche en bois...). Découpez des entailles sur la base lisse de la bouteille afin de faciliter la prise du fruit.
Conseil : laissez la queue des fraises et des prunes pour une meilleure conservation !


Les racines : elles se déterrent généralement au début du printemps, ou à l'automne à l'aide d'une fourche-bêche. Afin de faciliter l'extraction, procédez lorsque la terre est humide. Les racines de plantes sauvages que vous souhaitez faire sécher (angélique, bardane, pissenlit), devront au préalable être brossées et lavées, puis tronçonnées.


La cueillette sauvage


3 principes de base sont à respecter :



- ne déracinez pas les plantes sauf en cas de cueillette des racines, bien évidemment.

- ne ramassez que le nécessaire, c'est-à-dire ce que vous pouvez consommer.

- veillez à laisser 1/3 des sujets, sur un site de récolte.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :