Les engrais verts

Par Iris Makoto

Très utiles pour restructurer et amender le sol, les engrais verts constituent une couverture de choix entre deux cultures sur les zones en jachères au jardin d'ornement ou au potager. Voyons comment les utiliser.


Les engrais verts

Qu'est-ce-qu'un engrais vert ?


Les engrais verts sont des plantes, généralement annuelles, qui améliorent la terre et la restructurent. Certaines captent les éléments comme l'azote ou le potassium et les fixent dans le sol, d'autres attirent les insectes pollinisateurs ou font fuir les parasites, toutes couvrent le sol et évitent ainsi le phénomène de lessivage des nutriments.
Elles stimulent l'activité du sol et assurent une meilleure pénétration de l'eau grâce à leur système racinaire. Une fois leur cycle terminé, ces plantes sont coupées et laissées en couverture sur le sol en tant que paillage, voire, incorporées à la terre dans laquelle elles vont se décomposer en libérant des nutriments.
En agriculture bio, les engrais verts peuvent être utilisés en association de culture, par exemple dans le cas d'une culture de Fabacées (qui stocke et restitue de l'azote) en même temps qu'une culture de tournesol qui en profitera. Dans ce cas, les rangs sont intercalés.

Les différentes familles d'engrais verts


Il existe plusieurs familles d'engrais verts, chacune ayant ses spécificités :
Les Fabacées
Autrefois classées en tant que 'Légumineuses', on trouve parmi elles le trèfle blanc, idéal pour lutter contre l'érosion et le lessivage du sol, la vesce qui amende les terres pauvres et ameublit les sols lourds, mais aussi le trèfle incarnat qui se plaît en sol léger ou encore le lupin blanc qui tolère tous les types de sols sauf basiques. Ces plantes ont pour intérêt d'ameublir la terre, de l'enrichir en azote et de fixer et synthétiser les éléments nutritifs.

Les Poacées
Le seigle fourrager est un très bon engrais vert de printemps, il offre une couverture efficace contre les mauvaises herbes et ameublit le sol grâce à ses racines profondes. Le triticale peut quant à lui être semé en automne. Il est idéal pour purifier un sol pollué. Ces deux plantes ont un bon apport en carbone.

Les Brassicacées
Le colza et la moutarde blanche en font partie, tout comme la navette fourragère ou le radis fourrager. Les brassicacées concentrent le phosphore, le potassium et l'azote en grande quantité dans le sol. Le radis fourrager a pour réputation de faire fuir les nématodes. La navette fourragère sera utilisée entre deux cultures car elle pousse très vite et peut être enfouie un mois après le semis. Toutes ces plantes attirent les insectes pollinisateurs.

Autres engrais verts
En dehors de ces trois familles principales d'engrais verts, on trouve le sarrasin, idéal en sol pauvre pour ses propriétés fertilisantes et la phacélie qui pousse très vite, fixe l'azote, attire les auxiliaires tout en augmentant la faune microbienne du sol.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :