Un potager sur buttes

Par Isabelle Cabrit

Vous trouvez la terre bien basse lorsque vous jardinez ? Votre dos vous réclame une pose ? Alors pourquoi ne pas essayer le potager sur buttes ? Et il existe bien d'autres atouts à ce mode de culture ! Voyez plutôt...


Un potager sur buttes

Qu'est-ce qu'une culture sur butte ?


Jardiner sur des buttes (que l'on appelle également ados) consiste à former de longs monticules de terre arable, arrondis en surface, et d'y installer des cultures (légumes et fleurs) de façon permanente. Car l'objectif est bien là : mettre en place un écosystème complet, qui, une fois installé, ne nécessite plus (ou presque), d'interventions sur le sol.


La culture sur buttes repose sur deux grands principes simples :

un jardin en relief :
surélever les planches de cultures et leur donner une forme arrondie apportent plusieurs avantages :

- les versants des buttes se réchauffent plus vite que la terre d'une planche de culture classique ;

- la circulation de l'eau et de l'air se trouve améliorée, ce qui permet un bon développement des racines ;

- la forme arrondie permet un gain de place ;

- plus filtrant, le sol se remet d'une averse rapidement : les semis peuvent se faire sans attendre ;

- le sol étant surélevé, le travail de jardinage devient plus confortable.une litière permanente :
pour rendre "autonome" la butte de culture, il lui faut une litière (un paillis) permanente. Lors de la mise en place des buttes, ces dernières sont recouvertes de paille.



À ce mulch, vient s'ajouter un compostage de surface. Cela consiste, simplement, à laisser sur la butte les déchets de culture (feuilles de salades abîmées, haut des feuilles et racines des poireaux, fanes de carottes, radis ou navets...). Et pour compléter l'apport de déchets "verts", vous pouvez également ajouter des orties ou des engrais verts.
Ce compost permanent permet d'obtenir une terre fertile, meuble et humifère, favorable au développement des cultures.

Autres avantages de cette couverture : conserver la chaleur du sol en "mauvaise" saison, limiter l'évaporation de l'eau durant l'été, contenir le développement des mauvaises herbes et limiter le tassement du sol dû aux pluies.

Comment cultiver une butte ?


La butte est recouverte d'un paillis permanent. Aussi, avant de procéder aux semis et plantations, il faut écarter ce paillis pour que la terre puisse se réchauffer et que les plantules et les jeunes plants puissent se développer. Le paillis est ramené lorsque les plants sont suffisamment solides pour résister aux assauts des limaces ; car un inconvénient des paillis permanent, c'est qu'ils sont une cachette de choix pour les gastéropodes ! Mais cet inconvénient est contrebalancé par le fait que la corvée de désherbage est nettement diminuée !

Conseil : pour conserver la structure homogène de la butte et ses qualités nutritives, diversifiez le plus possible les cultures qui y sont conduites : légumes racines, légumes feuilles, fleurs, aromatiques... Ce mélange permettra, également, de limiter la propagation des maladies et les attaques des ravageurs.

Rappel : au moment de la récolte, n'oubliez pas de laisser sur place les parties des légumes que vous ne consommez pas, afin d'entretenir l'humus.

Construction d'une butte




La mise en relief du jardin nécessite un peu d'effort, mais consolez-vous : une fois les buttes construites, vous pouvez remiser au placard votre fourche bêche définitivement.
Les dimensions d'une butte sont les suivantes : environ 50 cm de haut pour 1,20 m de large. Ces dimensions permettent d'obtenir un dôme qui ne s'effondre pas et une plate bande dont le milieu est accessible facilement.
Les buttes sont séparées par des chemins ; comptez entre 30 et 50 cm de large pour pouvoir y circuler sans difficultés.

La construction se déroule en deux temps :

la préparation du sol :
décompactez le sol sur toute la surface du futur potager. Les petites surfaces peuvent être travaillées avec un outil à dents type "grelinette", les plus grandes avec un motoculteur, voire un petit tracteur ;



la construction des buttes :
1 - Commencez par creuser les chemins sur 20 cm de profondeur (ce qui correspond à la couche de terre arable).
2 - Déposez, le long du chemin, la terre prélevée et affinez-la avec un croc.
3 - A l'aide d'une pelle, façonnez votre butte pour lui donner la forme voulue.
3 - Mélangez la terre située en surface avec du compost mûr.
4 - Sur le haut du monticule, mélangez du compost mûr à la terre et passez le râteau pour finir de modeler les contours.

Conseil : avec le temps, les buttes vont s'affaisser. Les versants peuvent être alors consolidés avec des planches, une barrière de bambous ou autre matériau.

Bibliographie :


Le jardin naturel de Jean-Marie Lespinasse aux Editions du Rouergue
Le jardinage en synergie, vidéo d'Emilia Hazelip


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :