Le compostage en tas

Par Iris Makoto

Méthode simple et efficace, le compostage en tas va réjouir les jardiniers pressés ou n'ayant pas les moyens de se procurer ou de fabriquer un silo à compost.


Le compostage en tas

Une solution pratique


Le compostage en tas ne demande aucun équipement particulier pour réaliser un compost de qualité dans son jardin. Il sera juste nécessaire de trouver une zone qui lui sera dédié durant au moins un an et qui ne dénaturera pas l'esthétique de votre jardin, car un tas de compost est certes utile mais pas forcément du plus bel effet !

Installer son tas de compost


L'emplacement devra idéalement être situé à la mi-ombre au fond du jardin ou caché derrière un local ou un bosquet. Prenez en compte qu'un tas placé au plein soleil risque de sécher trop rapidement et qu'un tas trop ombragé est exposé au pourrissement. Dans un cas comme dans l'autre, la matière ne se transformera pas en compost ou seulement très lentement.

Intérêts du compostage en tas


C'est la manière la plus économique et la plus simple de réaliser son compost puisqu'elle ne requiert aucun équipement.
La matière organique déposée est en contact avec la pédofaune présente dans le sol ce qui accélère le processus de transformation. L'élaboration du compost sera donc plus rapide.
Nul besoin d'intervenir chaque jour contrairement à certains composteurs qui nécessitent un brassage journalier.

Comment réaliser son compost en tas ?


- Le compostage en tas répond aux mêmes principes de base que les autres types de compostages, c'est-à-dire qu'il requiert un bon équilibre entre les couches de déchets verts riches en azote et les couches de déchets secs riches en carbone. Ces couches doivent être alternées pour vous assurer une pleine réussite.

- Pour faciliter le processus de transformation et de décomposition, broyez au préalable les matériaux durs comme la paille, les feuilles mortes ou les petites branches. Un broyeur de végétaux fera parfaitement l'affaire pour les branchage, renseignez-vous car certaines communes mettent des broyeurs à la disposition de leurs usagers.

- Une fois les couches constituées, arrosez souvent votre tas pour qu'il ne sèche pas et que le processus ne soit pas stoppé surtout en été et par temps venteux. La faune active dans ce milieu apprécie tout particulièrement une humidité résiduelle importante.

- Si votre tas semble stagner, arrosez-le avec du purin d'ortie qui constitue un excellent accélérateur de compost.

- Chaque mois, aérez un peu le tas, qui autrement se compacterait trop, à l'aide d'un croc ou d'une fourche. Ce geste relance significativement le processus de décomposition.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :