L'agroforesterie appliquée au jardin bio

Par Iris Makoto

Pratiquée de manière très naturelle par nos arrières grands-parents, l'agroforesterie est une technique de culture pleine de bon sens qui revient en force dans nos jardins.


L'agroforesterie appliquée<br />
au jardin bio

Qu'est-ce que l'agroforesterie ?


Ce terme, un peu complexe, cache une pratique agricole globale associant des arbres mais aussi des animaux afin de créer un équilibre cultural sur une parcelle tout en optimisant les ressources naturelle du milieu. L'agroforesterie concerne de nombreux genres de productions agricoles allant de l'élevage, aux cultures maraîchères, céréalières, fruitières ou viticoles. Le but étant de produire de manière raisonnée en respectant les ressources du milieu et en les utilisant pour produire de la biomasse et favoriser la biodiversité.

Avant les cultures intensives, responsables des fameux désert verts et de la disparition de nombreux écosystèmes, les champs étaient bordés de haies, de taillis, voire d'arbres têtards abritant une faune utile aux cultures et les protégeant du vent. Cette pratique courante dans le passé, est maintenant scientifiquement étudiée car tous les types de cultures sont envisageables grâce à elle. A un niveau plus restreint, elle peut être remise au goût du jour dans les jardins particuliers.


Les avantages de l'agroforesterie


Les principes de l'agroforesterie présentent des avantages certains notamment dans un but d'augmenter de manière naturelle la productivité d'un jardin en favorisant la biodiversité sur de nombreux niveaux.

La présence d'arbres à feuillage caduque va permettre de produire de la biomasse en tombant au sol et en se décomposant assurant ainsi un tapis fertile dont les plantes cultivées pourront profiter à loisir. Une étude de l'INRA a d'ailleurs prouvé qu'une parcelle conduite en agroforesterie produisait 35 % de biomasse en plus qu'une parcelle dédiée à une culture mono spécifique.Les arbres produisent de la biomasse sous forme de feuilles mais aussi de bois qui une fois transformé peut servir de tuteur, de bois de chauffage ou même de paillage au pied des plantes.
Les feuilles tombées des arbres ou arbustes vont encore activer la vie du sol et le foisonnement de la pédofaune, ce qui assure un bon équilibre et une terre de qualité.

Ces mêmes arbres ont une capacité de filtration et de dépollution de l'eau au niveau de leur racines, ce qui est intéressant en cas de captage de l'eau pour arroser les plantes ou la proposer aux animaux.
Les arbres serviront aussi à assurer le gîte et le couvert à de nombreux auxiliaires du jardiniers qui débarrasseront les lieux de nombreux parasites volants ou rampants.

Comment adapter les techniques d'agroforesterie chez moi ?


Plantez des arbres et arbustes très diversifiés en bordures de vos cultures et n'hésitez plus à associer votre verger à votre potager.

Le potager protégé du vent par une haie de framboisiers, eux même profitant de l'ombre bienfaisante de pommiers, sera ainsi plus productif. Les haies diversifiées plantées en bord de clôtures favoriseront la venue d'oiseaux, d'insectes pollinisateurs et de petits animaux très utiles au jardin. Utilisez les tiges de noisetiers pour faire des tuteurs et les tiges de saules pour réaliser des bordures en plessis.

Broyez les restes d'élagage et de taille de vos arbres et arbustes pour les ajouter au compost ou réaliser du BRF qui formera un paillage idéal pour vos plantes ornementales ou potagères.


Pour partager l'article :

Fiches de Jardinage Bio autres articles :