Le rempotage des plantes

Par Martial IRASTORZA

De nombreuses plantes sont cultivées en pot, les plantes vertes et de nombreux arbustes pour orner les terrasses et les balcons. Au fil des ans, les racines se développent et finissent par remplir complètement le pot. La plante se trouve à l’étroit et commence à donner des signes de carences en matières nutritives.


Le rempotage des plantes
Il est impossible de définir une fréquence de rempotage pour une plante donnée : cela dépendra de son âge, de l’espèce, de la variété, des conditions de culture et donc de sa vitesse de croissance.
L’époque la plus appropriée est en général au printemps après le repos hivernal. Même cette règle n’est pas absolue car les plantes qui fleurissent l’hiver seront rempotées après la floraison.

Quels symptômes indiquent que le rempotage doit être effectué


- lorsque les racines de la plante commencent à sortir de l'orifice de drainage ;
- la plante se dessèche rapidement ;
- les feuilles jaunissent ;
- si c’est un arbuste à fruits, ceux-ci tombent avant d’atteindre la maturité ;
- les feuilles sont souvent chlorosées.

Quel pot choisir pour un rempotage efficace


- le diamètre du nouveau pot ne devra pas excéder 2 à 3 cm de plus, le système racinaire se ferait autrement au dépens des parties aériennes de la plante ;
- seuls les pots en terre cuite réunissent toutes les qualités pour un bon développement des plantes ;
- évitez les pots à réserve d’eau, les avantages que l’on peut en tirer ne compensent pas les risques de pourriture par excès d’eau, de plus ils sont souvent en plastique empêchant l’indispensable respiration du mélange terreux ;- évitez aussi les pots vernissés mais servez-vous-en de cache-pot. Leur diamètre doit être au minimum deux centimètres plus large que le pot.

Comment procéder au rempotage


- toujours choisir un pot neuf ; si vous disposez de vieux pots, il faudra méticuleusement les nettoyer et brosser, les désinfecter dans de l’eau avec un peu d’eau de javel. Après, il vous faudra le rincer longuement (les vieux pots sont souvent vecteur des maladies !). Travaillez à l'aise sur une table de rempotage (une vielle table par exemple) ;
- à l’aide d’une lame, décollez la motte du pot ;
- avec une petite griffe, défaites le "chignon" formé par les racines (attention, cette opération est délicate, vous devrez procédez avec retenue ;
- placez un tesson de poterie au fond du pot sur le trou de drainage.
- mettez du terreau de bonne qualité au fond du pot de sorte que la motte soit à 2 cm du bord du pot ;
- comblez le pourtour de la motte en faisant bien rentrer le terreau à l’aide d’un petit bout de bois. Il est important qu’il ne reste pas de poche d’air. Tapez deux ou trois fois le fond du pot sur votre table de rempotage pour un meilleur tassement du terreau.
- arrosez délicatement avec un petit arrosoir muni d’une pomme fine, attendez un peu et renouveler l’opération.

Attention


Ne jamais faire de rempotage avec un mélange terreux sec.


Pour partager l'article :

Fiches pratiques de jardinage autres articles :