Quelles plantes pour mon bassin ?

Par Iris Makoto

Certaines plantes attirent plus que d'autres, cependant leur choix devra toujours se faire en fonction de plusieurs paramètres comprenant la surface de votre bassin, sa profondeur, sa région d'implantation et bien sûr son exposition.


Quelles plantes<br />
pour mon bassin ?

Rusticité


De nombreuses plantes aquatiques sont originaires des régions chaudes voire tropicales du globe. Elles ne devront donc pas être plantées de manière définitive dans le bassin mais plutôt en pot qu'il faudra hiverner hors gel dès la mauvaise saison. Parmi ces plantes gélives, on trouve le papyrus, le lotus, certains nénuphars ou encore les jacinthes d'eau.
En zone montagneuse, privilégiez des plantes poussant à l'état naturel dans les lacs ou les plans d'eau de la région. Elles seront bien mieux adaptées au climat.

Surface et profondeur du bassin



1 - La surface
La notion de 'bassin' qualifie aussi bien de toutes petites pièces d'eau que des surfaces supérieures à 20 m², c'est pourquoi il est toujours difficile de généraliser. Des plantes à fort développement comme la gunnère en bord de berge dont une seule feuille peut dépasser 2 mètres d'envergure, trouvera mal sa place à côté d'un minuscule bassin. De même pour le fameux lotus Victoria regia dont les feuilles et les fleurs immenses nécessitent une belle surface et une profondeur suffisante pour les contenir.

2 - La profondeur
Justement parlons de la profondeur qui est une des notions les plus importantes dans un bassin. Chaque plante pousse dans la nature à une certaine profondeur et il sera nécessaire de recréer ces conditions dans le microsystème du bassin pour que les plantes puissent croître de manière optimale.

La première zone concerne les plantes de berges appréciant les abords humides du bassin. Elles abritent une faune très variée qui y trouve souvent le gîte et le couvert. Parmi ces plantes, les astilbes, les ficaires, certaines fougères mais aussi les joncs ou les iris laevigata. La gunnère, dont nous avons parlé plus haut fait aussi partie des plantes de berges.Vient ensuite la zone marécageuse de 0 à 10 cm d'eau. Vous pourrez vous inspirez des plantes poussant à l’état naturel dans cet écosystème de votre région et les introduire dans votre bassin. Là encore, les iris pseudacorus à la floraison jaune très lumineuse ou les iris versicolor feront merveille. Ils pourront être accompagnés de Ranunculus flammula ou de veronica beccabunga pour un effet très réussi.

Suivra, la zone peu profonde comprise entre 10 et 20 cm d'eau, où pontederia, caltha palustris et massettes serviront de base d’atterrissage aux libellules. Ajoutons à ces plantes le bel aponogeton dont la floraison blanche hivernale viendra rompre la monotonie du bassin durant la saison froide.

Entre 20 et 35 cm de profondeur, pousseront les stars du bassin, c'est-à-dire les nénuphars, très recherchés pour leurs somptueuses floraisons dans un bassin ensoleillé. Renseignez-vous bien sur les variétés car certaines comme "Colonel Welch" sont plus rustiques que d'autres. Dans les régions les plus fraîches, pensez au nuphar japonica, un proche cousin du nénuphar qui se pare d'une belle floraison jaune et qui résiste bien au froid.

En zone profonde (40 cm à plus d'un mètre), vous planterez les grands nénuphars, les thalias aux épis bleutés et les indispensables lotus qui évoquent les contrées lointaines.

En surface, vous installerez des plantes flottantes qui ne nécessitent aucune plantation. Parmi elles, les lentilles d'eau qui prolifèrent au point de devenir envahissantes à l'ombre, mais aussi la châtaigne et la jacinthe d'eau.


Pour partager l'article :

Fiches pratiques de jardinage autres articles :