Mieux comprendre le nom botanique des plantes

Par Iris Makoto

Genre, espèce, variété, cultivar... Il est parfois très difficile de savoir à quoi correspond exactement le nom botanique des plantes. Petit plongeon dans les eaux parfois tumultueuses de la botanique.


Mieux comprendre <br />
le nom botanique <br />
des plantes

Le nom botanique


Le nom scientifique des plantes ou 'nom botanique' est toujours transcrit en latin. Il est préféré au nom vernaculaire (nom commun) pour parler d'une plante, car ainsi, il ne peut y avoir aucune confusion et ce, quel que soit le pays dans lequel il est utilisé. Le nom botanique est donc international. Il ne peut correpondre qu'à une seule plante contrairement au nom vernaculaire qui peut définir différentes espèces. Genre et espèce sont toujours écrits en italique. Le genre comporte une majuscule en première lettre.
Le nom botanique comprend plusieurs termes définissant, toujours dans le même ordre, le genre et l'espèce suivis éventuellement de la sous-espèce ou du cultivar.
Prenons un exemple concret pour mieux comprendre : l'érable, Acer japonicum 'Aureum'. Nous distinguons en premier mot le genre 'Acer' qui définit les érables en langage international, puis le terme 'japonicum', c'est-à-dire l'espèce, que l'on traduira dans le langage courant par 'érable japonais', vient ensuite entre apostrophes 'Aureum' c'est-à-dire le nom du cultivar qui nous donne un indice sur la teinte du feuillage (aureum = doré).

Le nom botanique en détails


Maintenant que nous avons vu comment se composait un nom botanique, plongeons encore un peu plus dans ce fascinant domaine et voyons ce que signifient vraiment les mots 'genre', 'espèce', 'variété' et 'cultivar'.

Le genre
Le genre regroupe plusieurs espèces ayant des caractéristiques communes. C'est le premier mot qui apparaît en italique et en majuscule dans le nom botanique. Parfois on trouve un nom de genre précédé de la lettre 'x'. Il s'agit alors d'un genre hybride.L'espèce
Elle apparaît elle aussi en italique mais en deuxième position et sans majuscule. L'espèce définit un groupe de plantes appartenant au même genre. Ces espèces peuvent être croisées entre-elles, elles engendreront alors une plante possédant les caractéristiques de ses parents (un hybride) que l'on notera par exemple Camellia x williamsii. Certains hybrides sont fertiles, d'autres non, dans tous les cas les semis ne donnent pas forcément des plantes identiques au pied mère.

La sous-espèce
Nous n'en avons pas encore parlé mais on peut la trouver dans le nom botanique, suivant les termes du genre et de l'espèce transcrite sous la forme "ssp." en caractère romain suivi du nom de sous espèce en italique. Par exemple Acer saccharum ssp. Nigrum. Une sous-espèce définit une variation naturelle de l'espèce type.

La variété
Elle diffère de l'espèce par sa structure botanique. Dans le nom, elle se place après le genre et l'espèce, précédée du terme "var." en caractères romains suivi du nom de la variété écrit en italique. Par exemple Rosa gallica var. Officinalis.

Le cultivar
Il s'agit d'une plante créée ou produite après de nombreuses sélections. Le nom est souvent définit par ses caractéristiques ou le nom de la personne qui l'a créé ou à laquelle il est dédié. Cela est souvent le cas dans le domaine des roses où de nombreux sujets portent le nom de personnalités célèbres. Le genre et l'espèce sont alors suivis du nom entre apostrophes écrit en majuscule et en terme romain. Par exemple, Rosa 'Henri Matisse'.


Pour partager l'article :

Fiches pratiques de jardinage autres articles :