Fin d'été au potager : comment conserver ses légumes ?

Par Iris Makoto

Les légumes racines comme les oignons, les pommes de terre, les carottes, les navets ou cucurbitacées comme les courges et les potirons vont bientôt devoir quitter le potager pour être récoltés et conservés dans de bonnes conditions.


Fin d'été au potager : <br />
comment conserver ses légumes ?

Récolter au bon moment


Certains légumes dits 'de conservation' peuvent être stockés pour une consommation ultérieure.
De leur maturité et de leur conditions de récolte mais aussi de leur état sanitaire dépendra la possibilité de les conserver plus ou moins longtemps. Pour une récolte optimale, veillez à respecter quelques paramètres faciles :

Attendez que vos plantes soit à maturité pour les récolter.

Effectuez vos récoltes un jour de grand soleil, si possible venteux pour un meilleur séchage. Ne procédez jamais s'il gèle ou s'il pleut à verse ; Attendez alors un moment plus propice. Vos légumes à maturité peuvent encore attendre une bonne semaine sans risque, tant qu'il ne s'agit pas de plantes sensibles au gel. Certains d'entre-eux comme le raifort, les variétés de carottes ou de pommes de terre de conservation, le rutabaga et le topinambour (revenu en grâce il y a peu de temps), peuvent rester en pleine terre très longtemps pourvu que le sol soit extrêmement bien drainé et qu'il soit couvert d'un épais paillage.

Utilisez le calendrier lunaire pour choisir le jour idéal. Par exemple, on récolte les légumes racines en lune descendante et en 'jours racines', alors que les courges seront récoltées en 'jours fruits'.

Préparez bien vos outils, votre zone de séchage et de stockage avant de vos lancer dans votre récolte pour ne pas être submergés le moment venu.

Les clés d'une bonne récolte en vue d'une conservation ultérieure


Utilisez la fourche-bêche pour extraire délicatement vos légumes racines. Plantez-la en périphérie de la souche et effectuez des mouvements de leviers. Portez une attention particulière aux tubercules de pommes de terre qui s’étendent sous le pied de la plante. La fourche-bêche doit être maintenue à bonne distance pour ne pas les transpercer. Si cela arrivait, jetez immédiatement le tubercule atteint car il ne se conservera pas.

Secouez la terre en surplus pour bien dégager vos légumes.
Posez vos légumes racines sur de la paille à même le sol du potager, en plein soleil afin de les laisser ressuyer deux jours.

Pour les courges et autres potirons, arrêtez les arrosages une quinzaine de jours avant la récolte. Attendez que le feuillage jaunisse et que le pédoncule se détache un peu, signe que l'heure de la récolte approche. Coupez le pédoncule proprement avec un sécateur et laissez ressuyer vos cucurbitacées de la même manière que vos légumes racines.

Après cette période, éliminez la terre restante avec un chiffon ou une brosse à poils doux et souples, voire un pinceau.

Un stockage dans les règles de l'art


Les légumes racines se conservent bien dans une cave ou un garage bien ventilés, hors gel et à l'obscurité. Disposez-les dans des cageots ou sur des clayettes en les espaçant bien. Si vous n'avez ni cave ni garage, pensez au silo dans le jardin (en butte de paille de manière traditionnelle ou enterré dans un tambour de machine à laver).

Pour les courges, un grenier bien sec et un peu chauffé (entre 15 et 18°C) conviendra parfaitement comme n'importe quelle pièce de la maison, même si elle est lumineuse.
Venez vérifier souvent l'état sanitaire de vos légumes. Éliminez ceux qui présentent des tâches ou des signes de pourriture pour ne pas qu'ils contaminent les autres.


Pour partager l'article :

Fiches pratiques de jardinage autres articles :