Les boutures

Par Martial IRASTORZA

Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère.


Les boutures

Plusieurs types de boutures :



- bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Elles s’enracinent rapidement ;


Bouture sur bois de l'année (fusain).


- bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ;


Bouture semi-aoûtée de fuchsia.

- bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. Pensez à aérer vos boutures tous les 3 ou 4 jours. L’enracinement est en principe très rapide.- bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ;

- bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ;

- bouture de feuille : feuille de certains bégonias rex, de saintpaulia que l’on positionne face sur le substrat et dont on sectionne les nervures principales. Attention aux arrosages excessifs, préférez la brumisation. Le papyrus lui se bouture dans l’eau.


Bouture de feuille de saintpaulia. Prélevez des carrés de feuille, faites deux incisions sur la grosse nervure et plaquez ces morceaux sur le terreau (difficile).

- Bouture dans l'eau


Bouture de papyrus dans l'eau, pensez à rajouter un petit morceau de charbon de bois dans l'eau (évite la pourriture de l'eau).

- La bouture inratable


Bouture de rosier à talon (impossible de rater une telle bouture !!).

A - Bouture simple
B - Bouture à crosette
C - Bouture à talon

Quelles plantes bouturer ?


Toutes les plantes peuvent être bouturées à partir d’un morceau de tige, de racine ou même de feuille (à savoir : les hormones naturelles d’enracinement se trouvent en plus grande quantité près des attaches de feuilles et les embranchements de rameaux).

Comment piquer les boutures ?


Le mélange terreux sera composé d’une part de tourbe, une part de vermiculite et une part de terreau de rempotage, celui-ci permettant aux boutures de rester plus longtemps avant leur rempotage (n’employez pas d’hormones de bouturage car souvent son excès provoque la pourriture, employez-la pour les boutures difficiles telles que les conifères. Secouez bien vos boutures après pour enlever la poudre en trop). Le terreau doit être parfaitement sain, ne prenez que des terreaux de bonne qualité. Avant de remplir vos contenants, vous devrez la veille, les désinfecter minutieusement (javel diluée).
Prenez des récipients assez profonds (préférence pour les caissettes en polystyrène à poissons). Remplissez-les à 5 mm du bord et tassez le terreau à l’aide d’une planchette (ou mieux, une petite taloche de maçon).Ensuite, arrosez vos caissettes la veille puis piquez vos boutures en faisant un avant-trou avec un petit morceau de bois du diamètre d’un crayon. Votre terreau étant déjà humide, arrosez les boutures à l’aide d’un brumisateur.
Traitez les boutures régulièrement contre la pourriture avec un fongicide.

Où placer vos caissettes de boutures ?


Vous devez les placer dans un endroit très éclairé, mais à l’abri total du soleil direct.
Soit vous les laissez à l’air libre ou vous pouvez les placer sous un petit tunnel à l’étouffée (mais attention à la condensation).

L’enracinement


L’enracinement, si toutes ces conditions sont réunies, se fera en quelques jours ou plusieurs semaines pour les conifères. Surtout soyez patient ! n’arrachez pas une bouture pour voir si elle est enracinée car vous l’aurez endommagée définitivement. Attendez le démarrage de la végétation, signe de reprise de vos boutures.

A savoir


Les boutures devront être prélevées sur des pieds vigoureux et représentant bien les caractères de la variété à multiplier. La bouture véhicule les maladies chryptogamiques. Les pieds mères doivent être exempts de toutes maladies surtout virales.
Par contre, elle ne pourra pas reproduire les qualités d’adaptation aux différents sols que seul le greffage peut fournir .

Matériel pour bouturer


Veillez à avoir des outils tranchants parfaitement aiguisés et désinfectés : sécateur, petit plantoir, greffoir, petite taloche, caissette, petit arrosoir à pomme très fine, brumisateur.


Pour partager l'article :

Fiches pratiques de jardinage autres articles :