Le frelon asiatique


Le frelon asiatique
Description :
le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax) fait partie de l'ordre des hyménoptères. Il est originaire d'Asie du Sud-Est, et se différencie du frelon européen par sa couleur veloutée, brun foncé présentant des segments bruns bordés de jaune, excepté le quatrième segment situé sur l’abdomen de couleur jaune orangée surmontée d'un triangle noir. La taille du frelon asiatique est bien plus réduite que celle du frelon européen puisqu'il mesure rarement plus de 3 cm de longueur.
La tête est noire et la face jaune orangée comporte des mandibules jaunes et de grands yeux ovoïdes bruns. Les pattes sont jaunes. Le nid est construit le plus souvent en hauteur dans les arbres, il peut atteindre un mètre de hauteur pour 80 cm de largueur et contenir 2 000 frelons.
Le frelon asiatique n'est pas spontanément agressif envers l'homme, il n'est pas non plus attiré par la lumière, mais sa piqûre reste néanmoins aussi douloureuse que celle des espèces européennes.

Problèmes posés au jardin :
importé involontairement en France au début des années 2000 dans des poteries chinoises, l'espèce est invasive. La nourriture favorite des larves de frelons asiatiques est constituée d'abeilles. Les adultes se positionnent devant les ruches en vol stationnaire et capturent les abeilles dès leur sortie, ne leur laissant aucune chance. Une ruche peut être décimée par une colonie de frelons asiatiques en moins d'une saison. La prédation sur les abeilles dure environ 6 mois.
L'INRA mène actuellement des études sur le comportement social du frelon asiatique afin de trouver un moyen de lutte biologique contre ce prédateur.

Comment lutter de façon naturelle ?
Il est difficile de lutter contre cette espèce encore méconnue. Un piégeage peut être mis en place dès le mois d'avril : les pièges à guêpes classiques fonctionnent bien surtout s'il sont remplis de sirop de cassis ou de bière. Il est utile de participer au recensement des nids afin de pouvoir suivre les déplacements de populations et leur expansion ; pour cela, signalez à la Fredec ou au Service Technique de la Mairie tout nid aperçu.


Pour partager l'article :

La faune au jardin autres articles :