La carpe koï


La carpe koï
Description : la carpe koï est un beau poisson d'eau douce issu de croisements entre plusieurs sujets de carpes communes (Cyprinus carpio) et de leurs sous-espèces. Les plus gros spécimens peuvent atteindre près d'un mètre de longueur. Chaque carpe koï est unique par son coloris et la disposition de ses tâches. Blanc, rouge, noir, gris, jaune, orange, combinés ou non, miroir, ou à écailles, les carpes koï émoustillent les collectionneurs qui, en Orient, peuvent se les arracher à prix d'or.

Intérêts au jardin : outre l'aspect ornemental indéniable de ce paisible poisson, il constitue un formidable prédateur contre les larves de moustiques.

Comment la préserver au jardin ? : la carpe koï a besoin d'espace pour se développer. Un bassin d'au moins un mètre de profondeur et de 4 000 litres d'eau sera un minimum. On compte environ 1 mètre cube d'eau par carpe. Les carpes koï apprécient particulièrement les lentilles d'eau, qu'il faudra renouveler souvent tant ces poissons peuvent être voraces. Avec un peu de patience, vous pourrez les apprivoiser et les faire manger dans votre main. Veillez à la propreté du bassin et à l'efficacité du système de pompe et de filtration pour assurer une eau de qualité optimale à vos protégées. Attention, les petites carpes sont parfois la proie du héron ! Placez un filet protecteur en cas de disparition inexpliquée.


Pour partager l'article :

La faune au jardin autres articles :